Loterie aux visas US : pas de remboursement des frais de dossiers

25/07/2008
Loterie aux visas US : pas de remboursement des frais de dossiers

Depuis le 18  avril dernier,  le  « Collectif des personnes opprimées par l'ambassade des USA au Togo » dans le cadre de la loterie aux visas organise un sit-in devant les locaux diplomatiques situés à Lomé II. Les manifestants exigent de l'Ambassade des Etats-Unis, qu'elle " réhabilite" ceux qui n'ont pas été retenus, ou qu'elle leur rembourse les frais de dossier.

Le Collectif reproche aux Etats-Unis de ne pas accorder de « carte verte » à tous les gagnants et d'imposer des frais de dossiers qui ne sont pas remboursés en cas de rejet.L'ambassade des Etats-Unis vient de publier un communiqué dans lequel elle dit comprendre la « déception et la frustration » des perdants tout en rappelant que les frais de dossiers ne sauraient être remboursés.

Voici le communiqué publié par l'ambassade des Etats-Unis

A l'attention du Collectif des Personnes Opprimées par l'Ambassade/Consulat des USA au Togo dans le cadre de la Loterie Visa Diversité 2006

L'Ambassade des Etats-Unis souhaite communiquer les points suivants aux manifestants du collectif ci-présent:

Nous respectons le droit à la liberté d'expression et c'est pour cela que l'Ambassade des Etats-Unis  ne s'est pas opposée aux manifestations qui se sont organisées devant nos locaux depuis le vendredi 18 avril.

Nous comprenons la déception et la frustration que doivent ressentir les membres de votre collectif lorsqu'ils se sont vu refuser la délivrance d'un visa pour les Etats-Unis. Cependant, nous réitérons à cette occasion  que les frais liés au programme Lotovisa sont des frais administratifs et d'étude de dossier et non pas des frais d'émission de visa.  Il est clairement stipulé que ces frais ne sont en aucun cas remboursables.  Nous sommes donc dans l'incapacité juridique de rembourser ces frais. Continuer votre manifestation ne changera pas cette donne.

Nous souhaitons à cette occasion clarifier quelques rumeurs erronées qui circulent à travers Lomé et qui suscitent de faux espoirs parmi vous.  Malgré ce que quiconque peux prétendre:

- Il n'y a aucun réexamen de dossier en cours – c'est-à-dire que le Consul n'examine aucun dossier des années antérieures et n'a pas droit de le faire.

- Le Congrès américain n'est pas, et n'a pas prévu de changer la loi pour permettre le réexamen de ces dossiers.

- Ni le Consulat, ni l'Ambassade, ni aucun membre du personnel n'a la possibilité de rembourser les manifestants des couts de demande de visa – c'est  tout simplement illégal.

-  Il n'a jamais été prévu de renverser la décision initiale de refus de visa, et aucun manifestant ne s'est vu délivrer un visa suite à un refus signifié.

-  L'Ambassade n'a jamais mis à disposition un avion pour acheminer des demandeurs de visa vers les Etats-Unis.

- L'Ambassade des Etats-Unis n'est pas en pourparler avec les autorités Togolaises pour permettre le réexamen des dossiers refusés.

Nous vous recommandons fortement de ne pas contribuer d'argent à toute personne ou organisation qui prétend pouvoir influencer votre dossier visa, ou qui vous fait croire que le réexamen de votre dossier est en cours.  Ces personnes n'ont aucune autorité sur le processus et monnaient une influence qu'elles n'ont pas.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberia : optimisme des présidents du Togo et du Nigeria

Cédéao

Le processus électoral ira bien à son terme ont indiqué mardi les présidents du Nigeria et de la Cédéao.

Les ravages de la cybercriminalité

Coopération

Le Conseil de l’Entente a décidé de s’attaquer au fléau de la cybercriminalité. Les arnaques sont de plus en plus sophistiquées en Afrique de l'Ouest.

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.