Malabo expulse

19/01/2008
Malabo expulse

Soixante-trois clandestins togolais ont été interceptés au large des côtes de Guinée Equatoriale puis reconduits vendredi à Lomé, alors qu'ils se rendaient au Gabon, a rapporté samedi la télévision nationale. Ces clandestins, parmi lesquels des femmes et des enfants, ont été arrêtés à bord d'une pirogue par la gendarmerie de Guinée Equatoriale. "Nous avons tous pris la pirogue au Nigeria à moindre coût, après avoir quitté nos villages," a déclaré l'un des clandestins devant les caméras de la télévision nationale.

 

Ils sont tous gardés dans un centre de loisirs de la capitale togolaise où la plupart sont soumis à un contrôle médical.Une autre vague de clandestins originaires du Togo refoulés de Guinée Equatoriale est attendue à Lomé dans les "heures à venir", a indiqué un responsable du ministère de la Protection sociale.

Le Gabon et la Guinée Equatoriale attirent, en raison de leurs richesses pétrolières, de nombreux immigrés, souvent clandestins, venus d'Afrique de l'Ouest ou centrale à la recherche de travail.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.