Manuel du bon lutteur

22/07/2010
Manuel du bon lutteur

Quand le jeune lutteur parait dans l'arène, il doit pouvoir jauger du regard l'adversaire et élaborer en 20 secondes la stratégie gagnante.
Parfois, l'adversaire à vue d'oeil est à portée de main. On peut alors envisager sereinement une "guerre éclaire" pour économiser ses moyens.
Mais attention, les apparences sont parfois trompeuses. Tel qui parait frêle relève au fil du combat sa texture réelle...un vrai fil de fer, difficile à plier.
En revanche, face à un adversaire qui a tous les attributs physiques pour vous faire passer un mauvais quart d'heure, les anciens conseillent vivement de recourir aux vieilles recettes de la guerre d'usure.
Faire trainer les choses en longueur et si possible mettre de son coté la topographie. Il n'y a rien de tel qu'un sol glissant en cette saison pluvieuse pour vous aider à triompher d'un colosse.
Mais encore faut-il savoir l'entrainer mine de rien loin de la terre ferme.
Là réside tout l'art des luttes traditionnelles.
Au fil des siècles, les stratégies s'affinent mais les fondamentaux des Evala restent les mêmes.
Il faut savoir gérer l'adversité et engranger des victoires pour son camp.
Les Evala sont une manière élaborée de préparer le jeune à affronter avec endurance et intelligence les combats multiformes qui jalonnent une vie d'homme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.