Master chef à l’université de Lomé

17/03/2018
Master chef à l’université de Lomé

Pas vraiment l'image que l'on se fait d'un restaurant universitaire

Ouvert en janvier dernier, le nouveau restaurant de l’université de Lomé (UL) a tout sauf les allures d’un réfectoire.

On est plutôt dans un univers de restaurant d’hôtel 4 étoiles.

Le Togolais Richard Logossou, propriétaire du restaurant ‘Le Fils d’Antoine’ à Saint Gilles (Bruxelles) a décidé de revenir à Lomé après 26 ans derrière les fourneaux à Bruxelles.

Il a relevé un challenge inédit, la gestion du restaurant de l’UL épaulé par 4 collaborateurs venus de Sodexo, l’un des géants mondiaux de la restauration collective.

Un milliard de francs CFA a été investi dans le cadre d’un partenariat public-privé et avec une concession de 30 ans.

Le restaurant a la capacité de 10.000 couverts. Mais il se contente de recevoir chaque jour 2000 étudiants et 400 enseignants et invités de l’université.

La salle réservée aux professeurs et à leurs invités

Les étudiants payent 500 F pour un repas digne d’un grand restaurant. L’université de Lomé subventionne plus de 60%.

Nous concevons chaque jour des menus différents, explique Richard Logossou, avec des spécialités européennes comme le foie gras, la salade niçoise, le saumon fumé, l’entrecôte, le poisson à la provençale, les frites fraîches … Loin en effet des traditionnels menus universitaires .

Le restaurant fait travailler 120 personnes.

Une partie VIP est réservée aux professeurs et à leurs invités. Richard Logossou précise que l’établissement est ouvert à une clientèle extérieure. L’occasion de tester l’expertise de chef formé à l’école belge.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.