Mawussi Kwami au secours des sinistrés haïtiens

17/02/2010
Mawussi Kwami au secours des sinistrés haïtiens

15 janvier 2010 : Le USS Gunston Hall, un bâtiment de l’U.S. Navy, spécialisé dans les opérations amphibies, appareille de la base navale de Little Creek en Virginie, commandé par le Capitaine de Frégate Fred Wilhelm.
A son bord, un équipage expérimenté qui doit mener le bâtiment à Rota en Espagne pour embarquer de l’équipement et des hommes afin de poursuivre la mission du « Africa Partnership Station" (APS), un programe de coopération pour la sécurité maritime entre les Etats-Unis et les pays africains.
C’est la raison de la présence à bord du Maitre Principal Mawussi Kwami , un togolais présent avec d’autres officiers mariniers africains (…).
En pleine mer, le USS Gunston Hall est dérouté. Direction Haïti, Port-au-Prince, et la Base Navale de Killick, pour porter secours aux habitants de l’ile frappée par un terrible séisme trois jours plus tôt.

L’ambassade des Etats-Unis au Togo est parvenu à joindre au téléphone Mawussi Kwami. Il se déclare choqué par l’ampleur des dégâts occasionnés par le séisme et témoigne du drame.
Il décrit un paysage d’apocalypse où n’est pas restée intacte une seule brique après la catastrophe : « Je n’avais encore jamais mis pied à Haïti, mais ce que je vois fait pitié. Tous les édifices sont au sol et les gravats s’étalent à perte de vue».
Il ajoute que les blessés se comptent par milliers, que de nombreux haïtiens sont toujours sans domicile et qu’ils ils ont faim : « Les Etats-Unis et la communauté internationale agissent pourtant beaucoup», explique-il.
L’officier marinier togolais souligne que sans l’aide de l’étranger, Haïti et ses habitants ne seraient plus aujourd’hui qu’un lointain souvenir dans l’histoire : « La solidarité compte beaucoup ici, et je suis tellement fier malgré le choc, de contribuer aux côtés de mes frères d’armes américains aux actions humanitaires coordonnées depuis le navire ».

Le Maitre Principal Mawussi connait moins l’aide aux sinistrés que la mécanique des bâtiments militaires.
C’est cette dernière raison qui explique la présence à bord de cet officier marinier de 50 ans qui a été sélectionné par la Marine togolaise pour participer aux programmes techniques du APS.
Rien ne le laissait présager de sa présence là, au bout du monde, en train d’aider ceux qu’il appelle « ses frères haïtiens » : « J’ai laissé pour l’instant les sessions techniques pour compter les patients arrivant à la clinique de la base de Killick. A chaque fois qu’il en arrive, je les réconforte et consigne leur identité ou un détail pouvant rapidement permettre de les retrouver plus tard pour poursuivre les traitements. Ensuite seulement ils sont admis à la clinique fournie par le bâtiment de l’U.S. Navy. Les cas les plus graves nécessitant une intervention plus poussée sont transportés au navire au large par les hélicoptères du Gunston Hall ». (…)

Le Maitre Principal Mawussi demande au peuple togolais de prier pour Haiti.
Pour lui, pour que l’ile retrouve la joie de vivre, il va falloir la sympathie et la solidarité des peuples du monde. Il se dit émerveillé par l’assistance humanitaire apportée par les Etats-Unis à Haiti et d’autres pays amis, et se dit prêt à y rester pour la bonne cause.
Il ajoute que pourtant sa famille au Togo lui manque beaucoup, de même que ses camarades de la Base Navale de Lomé qu’il espère tout de même retrouver bientôt. Avant de raccrocher, il insiste sur la solidarité avec Haiti : « Ce pays doit retrouver sa légende et seuls des hommes comme nous, simples citoyens du monde pouvons l’y aider ».

L’USS Gunston Hall quittera Haïti dans les prochains jours pour poursuivre sa mission du APS. D’autres bâtiments de la marine américaine sont déjà sur place pour poursuivre l’assistance humanitaire aux habitants de l’ile.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.

Energie solaire photovoltaïque pour 62 localités

Environnement

Un prêt de 6 milliards de la BOAD va permettre au Togo de distribuer l'énergie solaire dans une soixantaine de localités.

L'Europe un peu plus abordable

Tourisme

459.000 Fcfa, c’est le prix d’un billet entre Lomé et Paris (ou l’Europe) en ce moment sur Air France.

Une voiture solaire assemblée au Togo

Environnement

Les industriels n’ont pas attendu la signature par le Togo de l’Accord de Paris pour se lancer dans le secteur des véhicules propres.