Mettre un terme aux complicités au sein des services de l’urbanisme

16/08/2017
Mettre un terme aux complicités au sein des services de l’urbanisme

L'Etat veut légitimement récupérer ce qui lui appartient

Le gouvernement a décidé de récupérer définitivement les terrains appartenant à l’Etat occupés illégalement par des commerçants ou des particuliers.

‘Les démolitions nous permettront non seulement de récupérer les réserves administratives mais aussi de mettre un terme aux complicités au sein des services de l’urbanisme", a déclaré mercredi Fiatuwo Sessnou, le ministre de l’Urbanisme.

Les ‘victimes’ expulsés crient au scandale et assurent avoir reçu toutes les autorisations nécessaires d'installation, dont les fameux trois tampons certifiant que leur implantation est légale. Certains d’entre-eux sont même parvenus à acheter des lots qui sont la propriété de l’Etat. 

Si c’est le cas, le ministre invite les occupants à saisir la justice.

‘Si quelqu’un a le document trois tampons, qu’il s’en prenne au prétendu propriétaire ou au géomètre véreux qui a certifié le terrain. C’est le meilleur moyen de révéler la supercherie’, a indiqué le ministre.

L’occupation anarchique des réserves administratives est un problème auquel est confronté l’Etat depuis de longues années. 

Les litiges nés de l’occupation de ces 'espaces verts' sont très nombreux.

Une des causes de ces conflits est le manque de définition claire et d’attribution précise du type d’activités qui peuvent y être menées.

On peut regretter aussi le défaut de matérialisation.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.