Mise à mort

02/07/2011
Mise à mort

Le 4 avril dernier, Stéphane Frantz di Rippel, ancien directeur de l’hôtel Sarakawa au Togo, qui venait de prendre la direction du Novotel d’Abidjan, est enlevé par un commando armé en compagnie de trois autres personnes dont Yves Lambelin, le patron du Groupe Sifca.

Pourquoi cet enlèvement, pourquoi ces tortures suivis d'une immédiate mise à mort ? Pourquoi a-t-on aussitôt fait disparaître les corps dans le plus grand secret ? Longtemps, on a pensé que le commando cherchait des journalistes et, de préférence, des Français, accusés alors de tous les maux. Mais les choses paraissent bien plus compliquées. Et si Stéphane Frantz di Rippel n'était que la victime collatérale d'un confit dans lequel il n'avait rien à faire ?

Autant d’interrogations restées sans réponse pour le moment.

L’hebdomadaire français le Nouvel Observateur publie une longue enquête sur ce drame et sur les raisons de ces assassinats. 

Lire l’article (payant)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Coopération agricole avec Israël

Cédéao

Le ministre de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, effectue depuis lundi une visite de travail en Israël.

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.