Mise à mort

02/07/2011
Mise à mort

Le 4 avril dernier, Stéphane Frantz di Rippel, ancien directeur de l’hôtel Sarakawa au Togo, qui venait de prendre la direction du Novotel d’Abidjan, est enlevé par un commando armé en compagnie de trois autres personnes dont Yves Lambelin, le patron du Groupe Sifca.

Pourquoi cet enlèvement, pourquoi ces tortures suivis d'une immédiate mise à mort ? Pourquoi a-t-on aussitôt fait disparaître les corps dans le plus grand secret ? Longtemps, on a pensé que le commando cherchait des journalistes et, de préférence, des Français, accusés alors de tous les maux. Mais les choses paraissent bien plus compliquées. Et si Stéphane Frantz di Rippel n'était que la victime collatérale d'un confit dans lequel il n'avait rien à faire ?

Autant d’interrogations restées sans réponse pour le moment.

L’hebdomadaire français le Nouvel Observateur publie une longue enquête sur ce drame et sur les raisons de ces assassinats. 

Lire l’article (payant)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La mode africaine en vedette à Denver

Culture

The African Fashion Show aura lieu ce dimanche à Denver (Colorado). Six designers africains sont attendus parmi lesquels un Togolais.

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Vision sociale

Développement

Le succès de la politique gouvernementale passe par les programmes sociaux. Le PUDC en est un.

Faire face avec détermination aux défis sécuritaires

Cédéao

Mohamed Ibn Chambas, le représentant spécial des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest , a été reçu jeudi par Faure Gnassingbé.