Mise à mort

02/07/2011
Mise à mort

Le 4 avril dernier, Stéphane Frantz di Rippel, ancien directeur de l’hôtel Sarakawa au Togo, qui venait de prendre la direction du Novotel d’Abidjan, est enlevé par un commando armé en compagnie de trois autres personnes dont Yves Lambelin, le patron du Groupe Sifca.

Pourquoi cet enlèvement, pourquoi ces tortures suivis d'une immédiate mise à mort ? Pourquoi a-t-on aussitôt fait disparaître les corps dans le plus grand secret ? Longtemps, on a pensé que le commando cherchait des journalistes et, de préférence, des Français, accusés alors de tous les maux. Mais les choses paraissent bien plus compliquées. Et si Stéphane Frantz di Rippel n'était que la victime collatérale d'un confit dans lequel il n'avait rien à faire ?

Autant d’interrogations restées sans réponse pour le moment.

L’hebdomadaire français le Nouvel Observateur publie une longue enquête sur ce drame et sur les raisons de ces assassinats. 

Lire l’article (payant)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.