Mise à mort

02/07/2011
Mise à mort

Le 4 avril dernier, Stéphane Frantz di Rippel, ancien directeur de l’hôtel Sarakawa au Togo, qui venait de prendre la direction du Novotel d’Abidjan, est enlevé par un commando armé en compagnie de trois autres personnes dont Yves Lambelin, le patron du Groupe Sifca.

Pourquoi cet enlèvement, pourquoi ces tortures suivis d'une immédiate mise à mort ? Pourquoi a-t-on aussitôt fait disparaître les corps dans le plus grand secret ? Longtemps, on a pensé que le commando cherchait des journalistes et, de préférence, des Français, accusés alors de tous les maux. Mais les choses paraissent bien plus compliquées. Et si Stéphane Frantz di Rippel n'était que la victime collatérale d'un confit dans lequel il n'avait rien à faire ?

Autant d’interrogations restées sans réponse pour le moment.

L’hebdomadaire français le Nouvel Observateur publie une longue enquête sur ce drame et sur les raisons de ces assassinats. 

Lire l’article (payant)

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

Nomination des nouveaux commissaires

Cédéao

Lomé a accueilli pendant deux jours la 18e session extraordinaire du conseil des ministres de la Cédéao.

Incendie des marchés : six personnes recouvrent la liberté

Justice

Six personnes incarcérées dans le cadre des incendies criminels des marchés de Lomé et de Kara (janvier 2013) ont bénéficié mercredi d’une remise en liberté provisoire.