Modernisation des services municipaux

26/07/2010
Modernisation des services municipaux

Le grand Lomé compte aujourd’hui environ 1,5 million d’habitants ; ils seront 2,5 millions en 2025. La capitale s’étend chaque jour un peu plus, largement au-delà de son périmètre administratif.

De fait, de nombreux habitants ne sont pas en mesure de bénéficier des services publics de base.
L’assainissement défaillant entraîne des inondations périodiques de la partie basse de la ville - on l’a encore constaté il y a quelques jours - et la collecte des ordures ménagères est peu efficace. 

Ces secteurs constituent deux priorités en matière d’amélioration de l’environnement urbain.
Sur le plan de la gestion des services urbains, les finances municipales sont exsangues, les capacités de maîtrise d’ouvrage très faibles et aucune programmation n’est élaborée. 

Heureusement, les choses sont en train de changer grâce au Projet d’environnement urbain de la ville de Lomé (PEUL) qui devra permettre d’améliorer sensiblement l’environnement en luttant contre les inondations, le dépôt sauvage des déchets et les difficultés financières et managériales de la municipalité. 


Dans ce cadre, le ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona, le Maire de Lomé et l’Ambassadeur de France au Togo, Dominique Renaux, inaugureront le 30 juillet prochain à Bé Avéto 7 dépotoirs intermédiaires, de 6 centres de transfert et de 60 conteneurs, réalisés à travers le projet.


PEUL est financé par l’Union européenne, l’Agence française de Développement (AFD), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et la Banque mondiale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !