Moins de tolérance, plus de répression

16/04/2014
Moins de tolérance, plus de répression

Selon le dernier bilan provisoire, 47 personnes ont été tuées lors d’une collision survenue dans la nuit de lundi à mardi près d’Atakpamé. L’origine du drame reste inconnue, mais l’imprudence d’un des conducteurs est sans doute l’explication.

Les routes togolaises sont dangereuses. Au premier trimestre de cette année, 210 automobilistes ont perdu la vie et 600 autres ont été plus ou moins gravement blessés.

Cet hécatombe s’explique par des véhicules peu entretenus, le non respect du port de la ceinture de sécurité, la vitesse excessive, l’inattention, la conduite en état d’ivresse, la surcharge et plus généralement la non observance du code de la route.

En dépit des campagnes d’information lancées par les pouvoirs publics et l’adoption d’un nouveau code de la route, les accidents sont toujours aussi fréquents et meurtriers.

La seule façon de faire baisser les chiffres des morts sur les route est de renforcer la répression avec de lourdes amendes à la clé pour les contrevenants. Expérimentée ailleurs, cette politique semble être la seule à être bien comprise par les conducteurs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.