Moins de tolérance, plus de répression

16/04/2014
Moins de tolérance, plus de répression

Selon le dernier bilan provisoire, 47 personnes ont été tuées lors d’une collision survenue dans la nuit de lundi à mardi près d’Atakpamé. L’origine du drame reste inconnue, mais l’imprudence d’un des conducteurs est sans doute l’explication.

Les routes togolaises sont dangereuses. Au premier trimestre de cette année, 210 automobilistes ont perdu la vie et 600 autres ont été plus ou moins gravement blessés.

Cet hécatombe s’explique par des véhicules peu entretenus, le non respect du port de la ceinture de sécurité, la vitesse excessive, l’inattention, la conduite en état d’ivresse, la surcharge et plus généralement la non observance du code de la route.

En dépit des campagnes d’information lancées par les pouvoirs publics et l’adoption d’un nouveau code de la route, les accidents sont toujours aussi fréquents et meurtriers.

La seule façon de faire baisser les chiffres des morts sur les route est de renforcer la répression avec de lourdes amendes à la clé pour les contrevenants. Expérimentée ailleurs, cette politique semble être la seule à être bien comprise par les conducteurs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.