Mort de Kondi Abdallah Nandja : ouverture du procès

19/11/2007
Mort de Kondi Abdallah Nandja : ouverture du procès

Le procès de trois officiers français poursuivis pour avoir involontairement causé la mort de deux élèves-officiers africains lors d'un exercice en montagne en janvier 2004 a débuté lundi devant le tribunal correctionnel de Marseille (sud de la France). Christian Heintz, 53 ans, Pascal Lefebvre, 46 ans, et Christian Le Bras, 52 ans, respectivement directeur d'exercice, chef de stage et officier-montagne au Centre d'instruction et d'entraînement au combat en montagne (CIECM) de Barcelonnette (Alpes), n'ont fait aucune déclaration avant le début de l'audience.

Ce procès, prévu pour durer jusqu'à mercredi, doit revenir sur les circonstances de l'exercice en montagne effectué par quelque 90 élèves de l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr, basée à Coëtquidan (ouest), au cours duquel deux stagiaires, le Nigérien Laouali Karimoune et Kondi Abdallah Nandja, fils du chef d'état-major des armées du Togo, étaient morts de froid.Seul un représentant de la famille du premier s'est porté partie civile dans cette affaire. Aucun des autres élèves-officiers, dont certains avaient été gravement touchés (hypothermie, engelures, etc.), n'a porté plainte et seul l'un d'entre eux était présent lundi matin à l'audience.

Le tribunal a d'abord entendu deux officiers de gendarmerie, responsables des secours intervenus le lendemain du drame. L'un d'entre eux a notamment affirmé à la barre que le bilan "aurait pu être plus tragique" encore si les secours était arrivés plus tard.

Les trois prévenus, qui n'ont pas été encore interrogés, nient toute faute dans leur conduite de cet exercice, avaient indiqué avant l'audience leurs avocats.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !