NAC saisis en Belgique : Lomé mène l'enquête

23/08/2013
NAC saisis en Belgique : Lomé mène l'enquête

Les douaniers de l'aéroport de Bruxelles ont intercepté en début de semaine 700 nouveaux animaux de compagnie (NAC) en provenance du Togo. 174 spécimens ont été confisqués en raison du non-respect de la loi sur le commerce d'espèces exotiques. 

Il s'agissait, selon le journal belge Le Vif, de tortues, de caméléons et de varans. Les 526 animaux en règle ont pu passer sans encombres.

Il n’y a pas d’infraction à l’exportation sur des espèces protégés, mais des problèmes liés à la taille ou à l’âge des espèces. 

Selon les informations fournies par les autorités belges à la demande du Togo, la société exportatrice n’a pas respecté les dispositions du permis qui lui a été délivré  le 8 mai 2013 par la direction de la Faune et de la Chasse du ministère de l’Environnement.

L’autorité CITES belge a notifié plusieurs infractions commises par la société exportatrice comme la non observance des conditions sanitaires de transport d’animaux vivants et le non respect de la taille maximale autorisée à des spécimens exporter.

Elle a dressé les procès verbaux à l’encontre de l’importateur belge pour infraction aux règles du bien-être animal et à la réglementation CITES et a encouragé les autorités togolaises à prendre des mesures afin que l’exportateur se conforme à la législation sanitaire et CITES en vigueur pour ces prochaines exportations.

Une requête complémentaire a été adressée vendredi à l’autorité CITES belge afin d’obtenir des informations complémentaires nécessaires pour une gestion efficace de cette affaire.

Le ministère de l’Environnement a convoqué la société concernée afin de cerner les faits qui lui sont reprochés et de déterminer les mesures et sanctions éventuelles à prendre à son encontre, conformément aux dispositions des lois en vigueur.

L’expression NAC désigne les animaux de compagnie non conventionnels (ex : serpents, crocodiles perroquets, mygales…). Elle est apparue dans les années 1980 et a été créée par le vétérinaire Michel Bellangeon qui a été surpris par l’augmentation du nombre de consultations pour ces animaux. Le nombre de NAC est en constante augmentation dans le monde. De nombreuses espèces allant des grands félins, primates, reptiles aux oiseaux sont communément maintenues dans des foyers pour le simple plaisir de leurs propriétaires. La dangerosité de ces animaux éloignés de leur environnement naturel, pour l’homme, la faune et l’écosystème local est souvent sous-estimée. Ces animaux peuvent sembler «mignons » quand ils sont jeunes, mais ils peuvent devenir destructeurs, imprévisibles et physiquement dangereux ou porteurs de maladies. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.