Narco-trafiquants sous les verrous

06/11/2008
Narco-trafiquants sous les verrous

Les narco-trafiquants sud-américains opérant au Togo ont du souci à se faire. Huit Colombiens, un Costa-Ricain et un mexicain ont été arrêtés par la police et avec eux un Sud-Africain, un Ghanéen et deux complices togolais. Le réseau avait installé ses quartiers à proximité du port de Lomé. Selon les forces de sécurité, le groupe planifiait d'acheminer par avion de Niamtougou (nord) à Lomé près de 500 kg de cocaïne avant de la réexpédier par conteneurs vers l'Europe, là où se trouvent les consommateurs.

Pour cette opération, la police togolaise a bénéficié du soutien de la DEA américaine (Drug Enforcement Administration) qui dépend du Département de la Justice.L'Afrique de l'Ouest est "devenue une plaque tournante du trafic de drogue", a déploré récemment la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) qui veut renforcer sa "coopération" avec l'Amérique du Sud et l'Europe pour combattre les cartels.

Pour l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), "la situation en Afrique de l'Ouest pourrait finir par ressembler à celle à laquelle le Mexique est confronté aujourd'hui, dans laquelle des forces de police locales ont été enrôlées par des réseaux de trafiquants, qui se livrent à une guerre ouverte avec l'Etat et entre eux".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gratuit sur toute la ligne

Tech & Web

A compter du 3 septembre, les appels de fixe à fixe seront gratuits et illimités, a annoncé Togo Télécom.

C’est toujours ça de gagné

Sport

Le Togo a gagné un petit point au dernier classement FIFA. Pas extraordinaire, mais c'est toujours mieux que rien.

La jeunesse innove

Développement

Le PNUD a lancé le ‘Prix J’INOV pour les ODD’. L’idée est de convier la jeunesse à trouver des solutions innovantes pour atteindre les Objectifs fixés par l'ONU.

CHU de Lomé : les syndicats brandissent la menace d'une nouvelle grève

Social

Le personnel hospitalier du CHU de Lomé menace de se mettre en grève.