Nouvelle forme de cybercriminalité

16/03/2009
Nouvelle forme de cybercriminalité

Depuis quelques mois, une nouvelle escroquerie se développe sur internet. Après les classiques arnaques au transfert de fonds appartenant à de riches personnalités décédées dans un accident de voiture ou d'avion (scam 419), voici que les escrocs ont trouvé une nouvelle idée. Ils adressent à leurs futures victimes un email émanant de pseudo agences gouvernementales togolaises ou de l'Onu souhaitant acquérir du sucre, du bois, des uniformes ou des pneus.

Pour prétendre à l'obtention du marché, il faut au préalable payer une caution et des frais légaux qui se montent parfois à près 40.000 dollars. Une fois l'argent viré, les cybercriminels prennent la poudre d'escampette.

Il est donc nécessaire d'appeler les internautes à la prudence dans l'hypothèse où ils recevraient une proposition de cette nature.

Le Togo est utilisé par les réseaux mafieux pour cette nouvelle forme de criminalité. Il s'agit la plupart du temps de Nigérians installés à Lomé.

La police demeure très attentive et surveille de près les cybercafés et les lignes GSM, principaux moyens utilisés par les escrocs.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.