Nouvelle récompense pour la reine blanche

18/11/2013
Nouvelle récompense pour la reine blanche

Marie Claude Lovisa, alias reine Mawulolo 1er, s’est vue décerner vendredi dernier au Sénat à Paris le Trophée ‘Femmes 3000’. C’est la deuxième fois que la ‘Reine blanche’ reçoit ce prix en 5 ans qui récompense des femmes d'origine française qui oeuvrent à l'étranger. 

Marie Claude Lovisa, dite reine Mawulolo ("Dieu est grand" en éwé, une langue du sud du Togo) est une française d'origine lyonnaise qui a décidé de vivre au Togo. En allant à Takpia (75km de Lomé), il y a une dizaine d'années, elle ne s'était jamais doutée qu'on en ferait un jour une reine, surtout que la localité changerait d'appellation pour devenir Lovisa kopé (village de Lovisa), du nom de la désormais, souveraine.

Marie Claude a été intronisée en novembre 2004, au cours d'une grandiose cérémonie traditionnelle précédée d'une quinzaine de jours d'internement rituel.

Au cours de cette retraite, elle a passé les différentes cérémonies rituelles, qui conduisent à l'intronisation, celle-ci étant marquée par le port d'un accoutrement de reine, avec une couronne dorée.

La reine qui a adopté 10 enfants, entièrement pris en charge sur fond propre, projette la construction d'une clinique pour des opérations mobiles d'hernies, la création d'un centre de formation professionnelle (menuiserie, maçonnerie et couture) et d'un orphelinat.

Photo : Marie Claude Lovisa vendredi dernier au Sénat

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !