Ouf de soulagement

01/12/2010
Ouf de soulagement

Les sept commerçants interpellés mercredi dernier à l’aéroport de Lomé en possession de plusieurs milliards de Fcfa en devises ont été remis en liberté en début de semaine et les fonds saisis ont été restitués après vérification de leur provenance.
Ces passagers s’apprêtaient à prendre un vol pour Addis Abeba, puis pour la Chine où se trouvent leurs fournisseurs.
Cette affaire avait fait grand bruit au grand marché de Lomé.
Le transport d’un tel montant en espèces est évidemment interdit, mais compte tenu des taux de change et des commissions de transferts prohibitifs pratiqués par les banques, les commerçants préfèrent bien souvent utiliser la méthode à l’ancienne en transportant du cash.
Dans un communiqué publié samedi dernier, le Gouvernement avait rappelé « son attachement à la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux. Il invite cependant les opérateurs économiques nationaux comme étrangers à se conformer entièrement à la législation en vigueur et notamment celle qui régit les transferts de fonds ».
Les autorités encouragent les activités commerciales tout en luttant contre le blanchiment.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.