Ouf de soulagement

01/12/2010
Ouf de soulagement

Les sept commerçants interpellés mercredi dernier à l’aéroport de Lomé en possession de plusieurs milliards de Fcfa en devises ont été remis en liberté en début de semaine et les fonds saisis ont été restitués après vérification de leur provenance.
Ces passagers s’apprêtaient à prendre un vol pour Addis Abeba, puis pour la Chine où se trouvent leurs fournisseurs.
Cette affaire avait fait grand bruit au grand marché de Lomé.
Le transport d’un tel montant en espèces est évidemment interdit, mais compte tenu des taux de change et des commissions de transferts prohibitifs pratiqués par les banques, les commerçants préfèrent bien souvent utiliser la méthode à l’ancienne en transportant du cash.
Dans un communiqué publié samedi dernier, le Gouvernement avait rappelé « son attachement à la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux. Il invite cependant les opérateurs économiques nationaux comme étrangers à se conformer entièrement à la législation en vigueur et notamment celle qui régit les transferts de fonds ».
Les autorités encouragent les activités commerciales tout en luttant contre le blanchiment.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.