Parité : le Togo veut « extirper les stéréotypes »

05/03/2009
 Parité : le Togo veut « extirper les stéréotypes »

La Commission de la femme des Nations Unies poursuit ses débats à New York sur le thème du « partage équitable des responsabilités entre les hommes et les femmes, y compris dans le contexte des soins liés au VIH/sida ». Le Togo est présent à cette réunion avec un représentant du ministère de l'Action sociale, de la Promotion de la femme, de la Protection de l'enfant et des Personnes âgées.

Kokou Yackoley Johnson a estimé mercredi que le partage effectif des responsabilités permet de lever un des principaux obstacles qui empêche les femmes de prendre part de manière équitable à la gestion du pouvoir.  « L'éternel problème de conciliation des fonctions domestiques et des obligations professionnelles pour les femmes reste au centre de nos préoccupations », a-t-il expliqué.  

Au Togo, les actions entreprises pour venir à bout des difficultés d'acceptation de l'égalité et de l'équité entre les sexes ont essentiellement porté sur l'éducation, la formation, la sensibilisation, le financement et la budgétisation ventilée par sexe, et l'institutionnalisation des mécanismes chargés de la parité, a rappelé Kokou Yackoley Johnson.

Le représentant togolais a rappelé que depuis plusieurs années, une campagne de sensibilisation a été menée dont l'objectif est d' « extirper les stéréotypes sur les femmes ».

« Dans la vie professionnelle comme dans l'univers privé, la parité est la règle au Togo », a enfin souligné M. Johnson.

Les travaux se poursuivent jeudi.

Rappelons que le 8 mars sera célébrée la « Journée internationale des femmes ».

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.