Pas de drague à la St. Valentin ?

14/02/2013
Pas de drague à la St. Valentin ?

La Saint-Valentin n’est pas un jour de drague, mais l’occasion pour les couples de cimenter leur union. C’est l’explication donnée jeudi par le vicaire de la paroisse Saint-Antoine de Padou, à Lomé. «En tant que chrétien il faut célébrer cette fête dans le recueillement, et repenser sa vie avec sa femme ou son mari. La fête doit être célébrée dans la prière », explique François Laré.

Pour Anita Kuvahey-Eklu, assistance médicale à l’Association togolaise pour le bien-être familial (ATBEF), la Saint-Valentin n’est pas une fête charnelle, mais avant tout un événement platonique. «C’est destiné aux couples et à ceux qui se sont promis les fiançailles ou le mariage », déclare-t-elle mettant en garde contre certaines pratiques. « Ce n’est pas l’occasion de se laisser aller à des dérives ».

Malgré ces sages recommandations, des « dérives » pourraient survenir. De nombreux bars et discothèques ont organisé des soirées à thème au cours desquelles les relations risquent de dépasser le stade platonique.

À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l’Eglise catholique  par la désignation de Saint-Valentin comme Saint patron des couples.

En photo : le carrefour de l'ancienne fontaine lumineuse prend des couleurs à l'occasion de la St. Valentin

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.