Passagers soulagés

21/03/2017
Passagers soulagés

Le Département de la Sécurité intérieure cible plusieurs compagnies aériennes

Les passagers se rendant de Lomé à New York par le vol direct d'Ethiopian Airlines ne pourront plus prendre en cabine leur ordinateur, leur tablette ou leur appareil photo. Seuls les téléphones portables sont autorisés. Information donnée ce matin par le quotidien britannique The Independant. De quoi affoler tous ceux qui prévoient de se rendre aux Etats-Unis.

Mais l’ambassade des Etats-Unis au Togo a fait savoir dans l’après-midi que, contrairement à ce qu'affirme le journal, ces mesures ne concernent pas Ethiopian et la liaison Lomé-New York. Ouf ! Soulagement pour les passagers qui pourront continuer à voir leur film ou à jouer sur leur laptop.

Les critères de sécurité ne visent d'ailleurs pas les compagnies, mais les aéroports de départ, précise l'ambassade. Ce qui signifie que celui de Lomé est parfaitement sûr. Ce que l'on savait déjà et c'est encore plus vrai depuis la mise en service de la nouvelle aérogare.

En revanche 10 aéroports du Moyen-Orient sont bien concernées (Qatar, Egypte, Emirats, Turquie …) par les nouvelles règles édictées par le Département américain de la Sécurité intérieure

Ces restrictions ont pour but de prévenir la menace terroriste.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Sortir de la pauvreté, c'est possible

Développement

Le président Faure Gnassingbé a lancé jeudi à le projet de développement rural de la plaine de  (PDRD).

As Togo-Port rencontrera un club soudanais le 10 mars

Sport

As Togo-Port rencontrera le 10 mars prochain à Lomé Al Hilal FC du Soudan à l’occasion des 16e de finale de la Ligue africaine des champions de la CAF.

Les notaires togolais vont passer à l'Acte authentique électronique

Justice

Le nouveau président de la Chambre des notaires, Me David Koffi Tsolenyanu, a pris ses fonctions jeudi.

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.