Passagers soulagés

21/03/2017
Passagers soulagés

Le Département de la Sécurité intérieure cible plusieurs compagnies aériennes

Les passagers se rendant de Lomé à New York par le vol direct d'Ethiopian Airlines ne pourront plus prendre en cabine leur ordinateur, leur tablette ou leur appareil photo. Seuls les téléphones portables sont autorisés. Information donnée ce matin par le quotidien britannique The Independant. De quoi affoler tous ceux qui prévoient de se rendre aux Etats-Unis.

Mais l’ambassade des Etats-Unis au Togo a fait savoir dans l’après-midi que, contrairement à ce qu'affirme le journal, ces mesures ne concernent pas Ethiopian et la liaison Lomé-New York. Ouf ! Soulagement pour les passagers qui pourront continuer à voir leur film ou à jouer sur leur laptop.

Les critères de sécurité ne visent d'ailleurs pas les compagnies, mais les aéroports de départ, précise l'ambassade. Ce qui signifie que celui de Lomé est parfaitement sûr. Ce que l'on savait déjà et c'est encore plus vrai depuis la mise en service de la nouvelle aérogare.

En revanche 10 aéroports du Moyen-Orient sont bien concernées (Qatar, Egypte, Emirats, Turquie …) par les nouvelles règles édictées par le Département américain de la Sécurité intérieure

Ces restrictions ont pour but de prévenir la menace terroriste.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.