Premier togolais sur l’île de Pâques

17/01/2010
Premier togolais sur l’île de Pâques

Il y a un siècle, Pierre Loti écrivait : "Il est au milieu du grand océan dans une région ou l’on ne passe jamais une ile mystérieuse et isolée aucune terre ne git en son voisinage Elle est plantée de hautes statues monstrueuses œuvres don on ne sait quelle race aujourd’hui dégénérée ou disparue et son passé demeure une énigme ».
Que de voyageurs n’a-t-elle pas fascinés, l’île de Pâques, cette île de Rapa Nui, nom officiel de l'île bien que peu utilisé ! Nombreux furent ceux qui tentèrent d’en percer les multiples mystères, et plus encore ceux qui échafaudèrent les hypothèses les plus extravagantes sur l’origine de son peuple...


L’île de Pâques est paradoxalement l’un des sites les plus connus du monde, car ses célèbres monolithes sont devenus un cliché universel. Mais c’est aussi la plus éloignée de toute terre habitée ! Il y a à peine 30 ans, l’île ne recevait qu’un bateau de guerre par an, apportant vivres et matériel.

L’île de Pâques est l’un de ces rares lieux dont la réputation est inversement proportionnelle à ce qu’on sait d’eux.
Sa notoriété est avant tout basée sur ses mystères, ses légendes. Quelques certitudes éparses auxquelles se raccrochent les scientifiques, et beaucoup d’hypothèses qui comblent les gouffres de l’ignorance générale. C’est pour cela qu’on vient.

Il ne faut pas aborder l’île de Pâques comme une île paradisiaque (on y trouve fort peu de cocotiers et seulement deux petites plages), mais plutôt comme une terre capable de soulever l’émotion à chaque moment. Il y a peu d’endroits au monde où l’on ressent sur une surface aussi réduite la force et la richesse d’une grande civilisation, et son combat pour survivre.
Tarek Kodjo Boustani, globe trotter infatigable, vient de passer quelques jours sur cet extraordinaire territoire situé à 12.354 du Togo.
Un évènement qui a conduit la population locale, a décerner très officiellement le titre de « Premier Togolais ayant foulé le sol sacré de l’île de Pâques »
Tarek Kodjo Boustani est revenu à Lomé il y a quelques jours. Si vous prenez un vol de la nouvelle compagnie Asky, vous avez de bonnes chances de l’apercevoir dans le cockpit de l’un des deux Boeing où il officie comme pilote.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.