Première édition du prix Martin Luther King

14/01/2009
Première édition du prix Martin Luther King

La première édition du prix Martin Luther King sera officiellement lancée  le 17 janvier à Lomé, indique mercredi l'Agence « Savior News » qui cite le Mouvement Martin Luther King (MMLK), initiateur de l'évènement. "Il s'agit d'un concours ouvert à tout le monde sans distinction de rang social", a expliqué l'un des responsables du MMLK.

Les sujets porteront sur la vie et l'Œuvre de Martin Luther King, sa philosophie sur les concepts de la  violence, de la paix et du civisme, a-t-il indiqué."Deux catégories de prix sont mis en jeu : il y a le prix réservé aux étudiants, forces de l'ordre, associations féminines et religieuse et celui destiné aux élèves", a précisé ce responsable, soulignant que les lauréats seront récompensés le 4 avril.

Au Togo, ce mouvement est dirigé au Togo par le Pasteur Komi Edoh.

Le révérend Martin Luther King Jr est et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis.

Militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté, il organisa et dirigea des actions comme le boycott des bus de la ville Montgomery.

Il est l'auteur du célèbre discours du 28 août 1963 devant le Lincoln Memorial de Washington durant la marche pour l'emploi et la liberté : « I have a dream » (J'ai un rêve).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Médecine chinoise pour combattre le paludisme

Santé

Près de 200.000 injections d’artéméther ont été offertes vendredi au ministère de la Santé par les autorités chinoises.

Avant-première au 2 février

Culture

L’acteur américain d’origine béninoise, Djimon Hounsou, présentera son nouveau documentaire consacré au vaudou le 10 décembre à Lomé.

La Chambre consulaire régionale va déménager

Uemoa

La Chambre consulaire régionale de l’UEMOA aura dans 30 mois un nouveau siège à Lomé.

La Chine va moderniser la télévision publique

Coopération

La Chine va financer pour 3,5 milliards de Fcfa la modernisation de la télévision publique (TVT) et dans une moindre mesure celle de Radio Lomé.