Première édition du prix Martin Luther King

14/01/2009
Première édition du prix Martin Luther King

La première édition du prix Martin Luther King sera officiellement lancée  le 17 janvier à Lomé, indique mercredi l'Agence « Savior News » qui cite le Mouvement Martin Luther King (MMLK), initiateur de l'évènement. "Il s'agit d'un concours ouvert à tout le monde sans distinction de rang social", a expliqué l'un des responsables du MMLK.

Les sujets porteront sur la vie et l'Œuvre de Martin Luther King, sa philosophie sur les concepts de la  violence, de la paix et du civisme, a-t-il indiqué."Deux catégories de prix sont mis en jeu : il y a le prix réservé aux étudiants, forces de l'ordre, associations féminines et religieuse et celui destiné aux élèves", a précisé ce responsable, soulignant que les lauréats seront récompensés le 4 avril.

Au Togo, ce mouvement est dirigé au Togo par le Pasteur Komi Edoh.

Le révérend Martin Luther King Jr est et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis.

Militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté, il organisa et dirigea des actions comme le boycott des bus de la ville Montgomery.

Il est l'auteur du célèbre discours du 28 août 1963 devant le Lincoln Memorial de Washington durant la marche pour l'emploi et la liberté : « I have a dream » (J'ai un rêve).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Gratuit sur toute la ligne

Tech & Web

A compter du 3 septembre, les appels de fixe à fixe seront gratuits et illimités, a annoncé Togo Télécom.

C’est toujours ça de gagné

Sport

Le Togo a gagné un petit point au dernier classement FIFA. Pas extraordinaire, mais c'est toujours mieux que rien.

La jeunesse innove

Développement

Le PNUD a lancé le ‘Prix J’INOV pour les ODD’. L’idée est de convier la jeunesse à trouver des solutions innovantes pour atteindre les Objectifs fixés par l'ONU.

CHU de Lomé : les syndicats brandissent la menace d'une nouvelle grève

Social

Le personnel hospitalier du CHU de Lomé menace de se mettre en grève.