Prière d'évacuer les lieux

07/09/2014
Prière d'évacuer les lieux

Le no man’s land séparant le Togo du Ghana au niveau de Lomé est squatté par une poignée de résidents. En toute illégalité car cette réserve administrative de 200 mètres de large est une zone frontalière.

Les habitants ont quelques jours pour quitter les lieux. Mise en garde lancée dimanche par Fiatuwo Sessenou, le ministre de l’Urbanisme.

En 1986, ce no man’s land avait été crée pour lutter contre les trafics à la frontière et les habitants dédommagés, mais certains sont revenus depuis.

Les secteurs concernés se situent à Attikoumé, Awatamé, Yokoè, Sagbado, Lankouvi et Kodjoviakopé.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.