Projet immobilier : consultation avec les populations

16/02/2008
Projet immobilier : consultation avec les populations

Un projet immobilier de 4000 logements sociaux verra bientôt le jour à une vingtaine de kilomètres de Lomé. Cette opération est financée par une société canadienne. Le terrain d'une superficie de 2254 hectares comprendra de petits immeubles et des maisons. Les populations vivant dans le secteur ont été invités vendredi par le Préfet du Golfe à une séance d'information et de travail. On notait également la présence de chefs traditionnels. Au centre des discussions, les questions relatives aux expropriations et indemnisations prévues avant le premier coup de pioche.

«L'Etat a pris sur lui de veiller cette fois-ci dès le départ à ce que chaque individu ou collectivité qui soit pas lésée. A nous chefs traditionnels de rassurer maintenant nos populations », a expliqué à republicoftogo un chef traditionnel.Un comité de suivi a été mis en place qui restera en contact permanent avec les riverains.

Le Togo connaît un boom de l'immobilier ces dernières années, surtout à Lomé. Les autorités souhaitent en même temps favoriser l'habitat social totalement délaissé depuis une quinzaine d'années.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.