Prostitution : favoriser la réinsertion

03/01/2009
Prostitution : favoriser la réinsertion

L'Unicef a lancé il y a quelques années au Togo une campagne destinée à fournir aux prostituées les moyens d'une réinsertion dans la vie active. Le Centre La Providence leur apporte depuis 2002 un soutien moral, une formation et des soins médicaux gratuits. Roland Awume est l'un des responsables du Centre. Sa priorité est double. D'abord informer les jeunes filles sur les risques des maladies sexuellement transmissibles ; ensuite leur apprendre un métier : coiffeuse ou couturière, par exemple. Actuellement, M. Awume accueille 50 jeunes femmes en cours de formation.

A Lomé et selon une étude menée en 2004, 60% des prostituées ont moins de 24 ans. En 2000, une vaste opération de police a mis fin à la prostitution en centre ville, mais les quartiers chauds avec ses maisons closes se sont installés en périphérie de la capitale. « Et les filles sont plus mobiles qu'avant d'où la difficulté de les identifier », souligne Roland Awume.Avec le soutien de l'Unicef et du gouvernement, La Providence a favorisé depuis six ans la réinsertion de centaines de « travailleurs du sexe ».

Lire l'article publié par l'Unicef (en anglais)

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Concevez la meilleure appli

Tech & Web

Un concours d'applications a été lancé en septembre par le ministère de l'Economie numérique. Les candidats développeurs disposent encore de quelques jours pour participer.

Hanoukopé aura sa Bluezone

Tech & Web

Une seconde BlueZone, après celle de Cacaveli, verra prochainement le jour à Hanoukopé, un quartier de Lomé.

Grenade lacrymogène tirée par accident à Lomé

Faits divers

Un commissaire et un fonctionnaire de police ont été sanctionnés après un incident survenu mercredi dans la capitale.

Adebayor est bien dans ses baskets

Sport

Adebayor semble très heureux dans son nouveau britannique. C’est ce qu’il a confié mercredi au Sun.