Prostitution : favoriser la réinsertion

03/01/2009
Prostitution : favoriser la réinsertion

L'Unicef a lancé il y a quelques années au Togo une campagne destinée à fournir aux prostituées les moyens d'une réinsertion dans la vie active. Le Centre La Providence leur apporte depuis 2002 un soutien moral, une formation et des soins médicaux gratuits. Roland Awume est l'un des responsables du Centre. Sa priorité est double. D'abord informer les jeunes filles sur les risques des maladies sexuellement transmissibles ; ensuite leur apprendre un métier : coiffeuse ou couturière, par exemple. Actuellement, M. Awume accueille 50 jeunes femmes en cours de formation.

A Lomé et selon une étude menée en 2004, 60% des prostituées ont moins de 24 ans. En 2000, une vaste opération de police a mis fin à la prostitution en centre ville, mais les quartiers chauds avec ses maisons closes se sont installés en périphérie de la capitale. « Et les filles sont plus mobiles qu'avant d'où la difficulté de les identifier », souligne Roland Awume.Avec le soutien de l'Unicef et du gouvernement, La Providence a favorisé depuis six ans la réinsertion de centaines de « travailleurs du sexe ».

Lire l'article publié par l'Unicef (en anglais)

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les syndicats ne font pas recette

Social

Si au Togo les syndicats font beaucoup de bruit, notamment ceux de la fonction publique, le nombre d’encartés reste très faible, moins de 3% des travailleurs.

Championnat de badminton à Lomé

Sport

Le ‘Badminton Country’ se déroulera les 20 et 21 décembre à Lomé. 16 badistes togolais, béninois, chinois et indiens s’affronteront dans le cadre de cette compétition régionale.

Edem Kodjo revient en librairie

Culture

‘Et demain l’Afrique’, l’ouvrage de référence publié en 1985 par Edem Kodjo, ancien Premier ministre togolais, va connaître une seconde jeunesse. 

Faux policiers sous les verrous

Faits divers

La police a arrêté 6 individus à Lomé spécialisés dans le vol de motos. Le mode opératoire était imparable.