Prostitution : favoriser la réinsertion

03/01/2009
Prostitution : favoriser la réinsertion

L'Unicef a lancé il y a quelques années au Togo une campagne destinée à fournir aux prostituées les moyens d'une réinsertion dans la vie active. Le Centre La Providence leur apporte depuis 2002 un soutien moral, une formation et des soins médicaux gratuits. Roland Awume est l'un des responsables du Centre. Sa priorité est double. D'abord informer les jeunes filles sur les risques des maladies sexuellement transmissibles ; ensuite leur apprendre un métier : coiffeuse ou couturière, par exemple. Actuellement, M. Awume accueille 50 jeunes femmes en cours de formation.

A Lomé et selon une étude menée en 2004, 60% des prostituées ont moins de 24 ans. En 2000, une vaste opération de police a mis fin à la prostitution en centre ville, mais les quartiers chauds avec ses maisons closes se sont installés en périphérie de la capitale. « Et les filles sont plus mobiles qu'avant d'où la difficulté de les identifier », souligne Roland Awume.Avec le soutien de l'Unicef et du gouvernement, La Providence a favorisé depuis six ans la réinsertion de centaines de « travailleurs du sexe ».

Lire l'article publié par l'Unicef (en anglais)

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Ca fait mal !

Sport

Ecrasée par le Sénégal (6-0), jeudi, l’équipe féminine des Eperviers a vécu encore pire samedi.

Deux matchs avancés samedi

Sport

En match avancé samedi à Lomé As Togo-Port a battu Maranatha par 1 but contre 0. De son côté, Sémassi s’est imposée face à Asko (2-1).

Inauguration d'une usine pharmaceutique

Santé

Faure Gnassingbé a inauguré vendredi une usine pharmaceutique à Avéta (25km de Lomé). 

Dégringolade

Sport

Un classement qui ne va pas faire plaisir aux dirigeants de la Fédération togolaise de football.