Protéger la façade maritime

10/06/2015
Protéger la façade maritime

L'océan impitoyable

La Banque mondiale va accorder une enveloppe de 125 millions de Fcfa pour permettre aux experts togolais de mieux comprendre les raisons de l’érosion côtière et de leur permettre de lutter plus efficacement contre ce fléau qui, chaque année, avale routes et villages.

Un appui financier qui s’inscrit dans un programme global qui concerne également le Bénin, la Côte-d’Ivoire et le Ghana. Car l’idée de la BM est de mutualiser les connaissances et les moyens d’action face à ce phénomène.

Avec une façade maritime de 50 km environ, le Togo fait partie des pays dont la position géographique offre des atouts favorables au développement socio-économique, mais l’océan ronge inexorablement la côte.

A l’initiative du gouvernement, il a été procédé à un certain nombre de travaux de protection comme la réfection des berges de l’embouchure du Lac-Togo et à la stabilisation du littoral entre Aného et Goumou Kopé (3.500 mètres) avec l’installation d’épis.

Les pouvoirs publics entendent développer ces systèmes de protection et comptent sur le soutien de la Banque mondiale et d’autres partenaires internationaux.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Du porte à porte pour lutter contre le sida

Santé

27.989 habitants de Lomé sont directement touchés par le sida. La grande majorité est traitée par ARV.

Le PNUD est à un moment décisif de sa coopération avec le Togo

Développement

Helen Clark, la patronne du PNUD, s’est entretenu mercredi à Lomé avec le Premier ministre et le ministre de l’Economie et des Finances

Le combat d'Helen Clark contre la pauvreté

Développement

Helen Clark, l’Administrateur du PNUD, a entamé mercredi une visite de 24h au Togo. Au programme, un appui au PUDC et aux femmes.

Les tailleurs de pierre ont de l'avenir

Coopération

Dans la région des Savanes et de la Kara, la pierre est une ressource naturelle. Des jeunes sont formés aux techniques de taille.