Quatre ans après, la même question revient

08/01/2014
Quatre ans après, la même question revient

En ce 8 janvier 2010, le bus transportant la sélection togolaise fait route vers Luanda pour participer à la Coupe d'Afrique des nations. A bord, l’ambiance est bonne. Les joueurs sont impatients de se frotter à leurs homologues africains.

Soudain, dans l'enclave du Cabinda (Angola), le véhicule est attaqué à l’AK47 par des indépendantistes. Le bilan est très lourd : deux morts, Stanislas Ocloo et Abalo Amelete et plusieurs blessés graves, dont le gardien de but Kodjovi Obilalé.

Quatre ans après ce drame, le souvenir des disparus demeure et la même question revient : pourquoi le pays organisateur et les instances du football africain avaient-ils pris le risque de convoyer l’équipe du Togo par la route et non par les airs alors que la menace terroriste était connue dans cette région ? 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Business angels au chevet des start-up togolaises

Tech & Web

Belle opportunité pour les startups togolaises en quête de financement. Une plateforme leur permet de rechercher des investisseurs.

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.

Les adieux de Gakpé aux Eperviers

Sport

Serge Gakpé a annoncé jeudi qu'il prenait sa retraite internationale. Le Togolais évolue actuellement au Chievo de Vérone.