Réfugiés : aide de l'Union européenne

08/01/2007
Réfugiés : aide de l'Union européenne

L'Union européenne a octroyé au gouvernement du Togo la somme de 14,6 millions d'euros, soit environ 600 millions de FCFA, pour financer le renforcement des structures d'accueil et de réinsertion des réfugiés togolais.

Selon le ministre togolais de la Coopération et du NEPAD, Gilbert Bawara, cité par le quotidien gouvernemental "Togo presse" dans son édition de lundi, ces fonds permettront de mener à bien les actions déjà entamées en faveur des réfugiés. 

 

Ainsi, a-t-il indiqué, le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) et l'Action humanitaire (Ndr: HCRAH, une institution nationale togolaise) pourront "renforcer les actions déjà en cours afin d'offrir de meilleures conditions de confiance et de sécurité, mais aussi de créer des infrastructures nécessaires à l'accueil et à la réinsertion des réfugiés".

 

 

Le nombre de réfugiés togolais à l'extérieur, notamment au Bénin et au Ghana, est d'environ 11.500 personnes, selon les chiffres officiels.

 

 

Les fonds ainsi alloués au Togo proviennent du cinquième Programme pluriannuel de microréalisations (PPMR) de l'UE. Le document de financement a été signé par le ministre togolais de la Coopération et du NEPAD, Gilbert Bawara et le chef de la Délégation de l'UE au Togo, Filiberto Cereani Sebregondi.  

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.