Réfugiés : aide de l'Union européenne

08/01/2007
Réfugiés : aide de l'Union européenne

L'Union européenne a octroyé au gouvernement du Togo la somme de 14,6 millions d'euros, soit environ 600 millions de FCFA, pour financer le renforcement des structures d'accueil et de réinsertion des réfugiés togolais.

Selon le ministre togolais de la Coopération et du NEPAD, Gilbert Bawara, cité par le quotidien gouvernemental "Togo presse" dans son édition de lundi, ces fonds permettront de mener à bien les actions déjà entamées en faveur des réfugiés. 

 

Ainsi, a-t-il indiqué, le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) et l'Action humanitaire (Ndr: HCRAH, une institution nationale togolaise) pourront "renforcer les actions déjà en cours afin d'offrir de meilleures conditions de confiance et de sécurité, mais aussi de créer des infrastructures nécessaires à l'accueil et à la réinsertion des réfugiés".

 

 

Le nombre de réfugiés togolais à l'extérieur, notamment au Bénin et au Ghana, est d'environ 11.500 personnes, selon les chiffres officiels.

 

 

Les fonds ainsi alloués au Togo proviennent du cinquième Programme pluriannuel de microréalisations (PPMR) de l'UE. Le document de financement a été signé par le ministre togolais de la Coopération et du NEPAD, Gilbert Bawara et le chef de la Délégation de l'UE au Togo, Filiberto Cereani Sebregondi.  

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

Le 2 février met les petits plats dans les grands

Tourisme

L’hôtel du 2 février (ex-Radisson Blu) organise à partir de ce samedi une semaine gastronomique pour découvrir les saveurs du Togo et du monde entier.

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.