Revoici Manuel Garbaccio

10/01/2008
Revoici Manuel Garbaccio

Basée à Saint-Nazaire en Bretagne, la petite compagnie aérienne française Eagle Aviation commencera dans les prochaines semaines à honorer le spectaculaire contrat qu'elle a remporté fin septembre en Arabie Saoudite. Au terme de cet accord, la compagnie régionale exploitera pour le compte de la Saudi Airlines deux Boeing gros porteur 747-400, pour assurer des vols longs courriers depuis l'Arabie Saoudite vers la Chine et le Japon.

C'est le site Géopolitique.com qui publie jeudi l'information.Manuel Garbaccio, on s'en souvient à Lomé, fut l'éphémère patron d'Air Togo, une compagnie qui assura quelques vols entre Lomé et Paris dans des conditions désastreuses laissant sur le carreau des dizaines de passagers.

C'est cette même compagnie qui avait touché de l'Etat togolais une avance – jamais remboursée- de 100 millions de Fcfa pour payer la facture d'Air France industries chargée de la révision de l'Airbus d'Air Togo/Eagle.

Air France avait bloqué l'appareil pour défaut de paiement et sans l'intervention personnelle à l'époque du président Gnassingbé Eyadema à la veille des fêtes de Noël, des centaines de passagers n'auraient jamais pu embarquer pour rejoindre leur famille au Togo.

Maintenant que M. Garbaccio dispose de ce superbe contrat avec Saudi Airlines, on espère qu'il aura l'élégance de rembourser l'Etat togolais.

Mais ça, c'est une autre histoire.

En photo : un Boeing 757 d'Eagle Aviation en avril 2007 à l'aéroport Charles de Gaulle

Lire l'article publié par geopolitique.com

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !