Robert Dussey a assisté à la canonisation de Jean XXIII et de Jean Paul II

27/04/2014
Robert Dussey a assisté à la canonisation de Jean XXIII et de Jean Paul II

François a canonisé les deux papes les plus emblématiques de l'après-guerre, Jean XXIII et Jean Paul II. La cérémonie a eu lieu, fait exceptionnel, devant le pape à la retraite BenoÎt XVI. Quelque 800'000 fidèles enthousiastes l'ont suivie sur place, a indiqué le Vatican.

"Nous déclarons et définissons saints les bienheureux Jean XXIII et Jean Paul II, et nous les inscrivons dans le catalogue des saints et établissons que dans toute l'Eglise, ils soient dévotement honorés parmi les saints", a dit solennellement le pape argentin, sous les portraits d'Angelo Roncalli et Karol Wojtyla, déroulés sur la façade de la basilique.

La formule, prononcée en latin, après trois demandes adressées par le cardinal Angelo Amato, préfet de la cause des saints, a été acclamée par la foule tandis que les cloches résonnaient dans les églises de Rome.

Après la cérémonie de canonisation, retransmise en mondovision et des centaines de cinéma dans le monde en 3D, et suivie par plus de 2000 journalistes accrédités, a débuté une messe assez dépouillée. Des centaines de prêtres et diacres devaient donner la communion.

Première absolue dans les 2000 ans d'histoire de l'Eglise catholique, cette cérémonie a lieu en présence de deux papes, François et son prédécesseur BenoÎt XVI.

Le pape à la retraite, tout de blanc vêtu et coiffé d'une mitre, a pris place à gauche de l'autel, même s'il participe à la célébration de la messe, afin de ne pas créer de confusion avec le pape régnant. Ce proche de Wojtyla a été longuement applaudi à son arrivée, notamment par les nombreux fidèles polonais. Le pape François lui a fait une accolade en souriant.

"Deux papes saints au ciel, deux papes sur la place Saint-Pierre", peut-on lire sur une banderole brandie par un fidèle sur la place.

Quelque 98 délégations d'Etats ou d'organisations internationales, dont 24 chefs d'Etat et têtes couronnées - du roi d'Espagne au président zimbabwéen Robert Mugabe - assistent à l'événement.

Le Togo est représenté par son ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey. Le président Faure Gnassingbé ayant été retenu à Lomé par les fêtes de l’indépendance. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.