Robert Dussey attendu au Vatican

26/04/2014
Robert Dussey attendu au Vatican

C’est devant des centaines de milliers de fidèles que le premier pape latino-américain de l'Histoire canonisera dimanche sur la place Saint-Pierre les deux papes : Giuseppe Angelo Roncalli, l'homme du Concile Vatican II (1962-65) qui ouvrit l'Eglise catholique à la société et aux autres religions, et Karol Wojtyla, le globe-trotter et tombeur du communisme.

150 cardinaux, un millier d'évêques, 6 000 prêtres du monde entier concélèbreront dimanche matin la messe en plein air sur le parvis de la basilique. 

Au total 93 délégations officielles, parmi lesquelles 24 chefs d'Etat et têtes couronnées, suivront la cérémonie de deux heures.

Le Togo sera représenté par son ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey. En raison des festivités marquant le même jour le 54e anniversaire de l’indépendance du Togo, le président Faure Gnassingbé n’a pu faire le déplacement.

La canonisation est un rite suivi par l'Église catholique romaine et les Églises orthodoxes, permettant d'ajouter une personne au nombre des saints.

Aujourd'hui, pour être reconnue comme sainte une personne doit remplir plusieurs conditions. La procédure commune repose sur trois critères: elle doit être décédée, avoir mené une vie chrétienne exemplaire et avoir accompli au moins deux miracles.

Deux miracles sont reconnus à Jean-Paul II : la guérison d'une religieuse française atteinte d'une maladie dégénérative, puis la disparition de l'anévrisme incurable dont souffrait une Costaricienne. 

Pour Jean XXIII, une exception a été accordée puisqu'un seul miracle lui a été reconnu, la guérison en 1966 du cancer à l'estomac d'une religieuse. 

Le procès en canonisation commence par la déclaration reconnaissant "vénérable" la personne défunte. Celle-ci est alors reconnue digne de recevoir une vénération locale. Elle peut ensuite être béatifiée suite à une béatification. Celle du Pape Jean-Paul II a eu lieu en 2011.

La personne atteint alors le rang des "bienheureux" et peut faire l'objet d'un culte plus généralisé. Enfin, le "saint" fait, lui, l'objet d'un culte universel.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.