S'expatrier dans la légalité

12/05/2017
S'expatrier dans la légalité

1,5 million de Togolais résident à l'étranger

L’immigration et la mobilité internationale motivées par des considérations d’ordre économique ou d’opportunités de travail constituent pour le Togo, comme pour la plupart des pays africains, une réalité.

Les Togolais candidats à l’expatriation maîtrisent mal les nouvelles réglementations internationales de plus plus contraignantes et de plus en plus exigeantes. D’autres optent pour la voie risquée de l’illégalité.

Du coup, la mobilité peut devenir un parcours du combattant et mal se terminer.

Pour toutes ces (bonnes raisons) l’ONG ‘Visions solidaires’, avec le soutien du Service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France au Togo (SCAC), vient de publier ‘Le guide pour les migrants au départ du Togo’.

Cet ouvrage propose de nombreuses informations pratiques et légales sur la mobilité en Afrique, en Europe, en Asie ou en Amérique pour les étudiants et les travailleurs.

L’ONG met en garde contre les filières de passeurs.

Un chapitre est enfin consacré aux dispositions relatives au regroupement familial.

Informations complémentaires

Guide pour les migrants.pdf 28,50 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.

Aného : une nouvelle vie pour la ville tricentenaire ?

Culture

Dans une thèse de doctorat présentée récemment, un étudiant togolais propose d'injecter 700 millions dans la réhabilitation culturelle d'Aného.

Le Togo s'est débarrassé des CFC

Environnement

Le Togo est parvenu à se débarrasser presque totalement des CFC (chlorofluorocarbone), a annoncé André Johnson, le ministre de l’Environnement.