Samedi, on coupe le courant !

26/03/2009
Samedi, on coupe le courant !

Les Togolais et avec eux un milliard de personnes dans les grandes villes du monde sont invités à éteindre les lumières pendant une heure samedi, de 20h30 à 21h30 (heure locale de chaque pays) dans un geste symbolique pour le climat, à l'initiative du Fonds mondial pour la nature (WWF). En 2008, quelque 50 millions de personnes dans plus de 370 villes de 35 pays différents avaient participé à cette opération (Earth hour/ Une heure pour la planète), selon les organisateurs.

Pour 2009, année décisive pour le climat, l'objectif est de mobiliser un milliard de personnes. En décembre, la communauté internationale s'est donné rendez-vous à Copenhague pour tenter de trouver un accord prolongeant le protocole de Kyoto qui prend fin en 2012.L'opération "une heure pour la planète" a vu le jour à Sydney en 2007 à la suite d'une initiative lancée en France par des associations écologistes.

C'est la première fois que le Togo participe à cette opération et on verra si la population est sensible à l'appel.

Il faut dire que les Togolais subissent déjà, sans le vouloir, des coupures d'électricité. Rien à voir avec la protection de l'environnement, mais avec des problèmes d'alimentation en énergie qui entraînent des délestages. Tout devrait être réglé début 2010.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.