Services de base : droits et devoirs

26/08/2012
Services de base : droits et devoirs

Après cinq ans de travail, l’Union des communes du Togo (UCT), appuyée par la Coopération française, l’Institut de la gestion déléguée de Paris et l’État togolais, vient d’adopter la « Charte adaptée aux lignes directrices internationales sur la décentralisation et l’accès aux Services de Base ».

Cette charte va permettre à la population de bénéficier d’une amélioration des services publics de base comme l’accès à l’eau, l’assainissement, la collecte des ordures ménagères, les transports, etc…).

Pour Adjonou Kasségné (photo), le président de l’UCT, la question de la fourniture des services de base apparaît aujourd’hui comme une question fondamentale pour le développement des collectivités du fait de la croissance rapide de l’urbanisation au Togo.

« L’engagement de l’État togolais à faire de la décentralisation une pierre d’angle de son développement traduit sa volonté de responsabiliser les collectivités locales, entités les plus proches des populations pour rechercher les voies et moyens susceptibles d’apporter des pistes de solution aux préoccupations immédiates et urgentes des populations », explique M. Kasségné.

Republicoftogo.com : Quel intérêt revêt de la charte adoptée par l’UCT ?

Adjonou Kasségné : La délivrance des services essentiels  (eau,assainissement,ordures ménagères, transport, communication aux populations) apparaît aujourd’hui au niveau des standards internationaux comme un droit minimum pour la dignité humaine sans être une exigence de droit.

La charte vise à faire reconnaître aux populations le principe d’accès et d’amélioration de la délivrance des services de base.

Ce document sera pour le gouvernement togolais un instrument fondamental qui, revêtu de la force juridique par voie réglementaire ou législative, devra garantir le principe d’accès des populations aux services de base. Autrement dit, la charte validée par les acteurs sera envoyée au gouvernement et à l’Assemblée nationale pour être reconnu comme loi.

Republicoftogo.com : Quel sera l’impact pour le quotidien des Togolais ?

Adjonou Kasségné : L’État et les collectivités territoriales devront mettre à la disposition des populations les infrastructures de base. En retour, il faudra que l’usager s’engage à entretenir ces équipements et paye pour la fourniture de l’eau ou le ramassage des ordures.

Chacun devra reconnaître ses droits et devoirs et partant de là, on pourra assurer, la permanence, la quantité et la qualité des services essentiels.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.