Sortir les jeunes de l’enfer de la prostitution

16/12/2009
Sortir les jeunes de l’enfer de la prostitution

Comme dans la plupart des capitales africaines, Lomé n’échappe pas à la prostitution. Racolage dans les rues, les hôtels, les bars ou les « salons de massage », rien de plus facile que de trouver une péripatéticienne. Les services officielles estiment que 27.000 prostituées travaillent dans le grand Lomé ; 31% d’entre elles ont moins de 18 ans.
Un phénomène inquiétant qui a conduit le gouvernement à lancer mercredi le « projet contre l’exploitation sexuelle commerciale des enfants ».
Actions de sensibilisation et prise en charge des prostituées mineures sont les principales mesures qui vont être engagées très rapidement. Ce projet est piloté par les ONG « Providence » et « Jeunesse antonienne togolaise».

« Depuis le début de l’année, nous sommes parvenus à sortir plus de 200 jeunes de la prostitution qui ont réintégré le foyer familial et plus de 400 bénéficient déjà d’une scolarisation ou d’un apprentissage.
Mais le travail à mener reste immense et c’est pour cela que cette initiative doit être encouragée », explique Octave Nicoué Broohm, le ministre du Travail et des lois sociales.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.