Stéphane Frantz di Rippel est mort

02/06/2011
Stéphane Frantz di Rippel est mort

Le directeur du Novotel d'Abidjan, Stéphane Frantz di Rippel (photo), acien responsable de l’hôtel «Mercuree Sarakawa» de Lomé au Togo, enlevé le 4 avril en Côte d'Ivoire, est mort, a déclaré jeudi l'avocat de sa famille citant la juge d'instruction parisienne chargée de l'enquête.

Stéphane Frantz di Rippel et Yves Lamblin, président de Sifca, première entreprise privée de Côte d’Ivoire, avaient été kidnappés par une dizaine d’hommes armés qui avaient fait irruption dans l’hôtel. Ils avaient été emmenés avec un Malaisien, Chelliah Pandian, directeur général de Sania, filiale du groupe Sifca, et un Béninois, Raoul Adeossi, assistant d’Yves Lamblin. Abidjan était alors en proie à de violents combats entre fidèles du président sortant, Laurent Gbagbo, et partisans du nouveau chef d’Etat, Alassane Ouattara.

Le 30 avril, le ministre ivoirien de la Justice avait assuré que la piste principale dans leur enlèvement était celle de l’implication de « miliciens et d’éléments de la garde républicaine » de l’ex-président Gbagbo. 
Les otages auraient été emmenés à la présidence, alors occupée par le camp Gbagbo. A la mi-mai, des miliciens ayant participé au kidnapping avaient été arrêtés, avait indiqué Ouattara, précisant que les enquêteurs remontaient la filière.

Avant sa nomination en Côte d’Ivoire en décembre 2010, Stéphane Frantz di Rippel dirigeait le Sarakawa de Lomé. Il se disait inquiet par la tournure que prenaient les choses à Abidjan préférant laisser son épouse dans la capitale togolaise où il venait souffler un peu quand il le pouvait.
Il ne connaissait ni la Côte d’Ivoire ni la complexité de la situation sur place.
Il avait confié il y a quelques mois son désir de prendre la direction d’un établissement en Asie après avoir travaillé de longues années en Afrique ; au Bénin d’abord, puis au Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.