Thierry Lakougnon : « Il nous appartient d'être imaginatifs »

02/04/2009
Thierry Lakougnon : « Il nous appartient d'être imaginatifs »

Il y a un an, le président Faure Gnassingbé installait le bureau du Conseil National de la Jeunesse (CNJ). L'heure d'un premier bilan pour son président, Thierry Lakougno. Certaines actions concrètes ont été menées, même si, l'essentiel du travail a d'abord consisté à structurer la nouvelle institution. L'heure est aux projets « crédibles et porteurs », mais M. Lakougno souhaite aussi être « mieux écouté et mieux intervenir dans les instances de prise de décision au niveau de l'Etat », explique-t-il.

##S_B##Republicoftogo.com : Un an après sa création, qu'a fait concrètement le CNJ en faveur des jeunes  ?

Thierry Lakougnon :

Un an, c'est court pour une jeune institution comme la nôtre. Nous avons d'abord travaillé pour institutionnaliser le CNJ et lui trouvant, notamment un siège. Nous nous sommes attelés aux questions de fonctionnement. Nos actions s'expriment surtout en terme de participation de la jeunesse togolaise aux actions menées par le gouvernement. Un séminaire a été organisé à Kara pour vulgariser l'esprit du Conseil et des journées de réflexion ont permis de discuter de l'entreprenariat agricole.

Le CNJ a aussi contribué à la sensibilisation des jeunes sur le sida, sur la protection de l'environnement, sur la politique de l'emploi et sur d'autres thèmes liés à la citoyenneté et à l'épanouissement de la jeunesse.   

Nous plaçons 2009 résolument sous le signe du dynamisme et de la responsabilité de la jeunesse. Ce sera l'occasion de démontrer qu'elle est présente par des initiatives utiles. Nous allons nous engager davantage à défendre les intérêts des jeunes et à les mobiliser autour de projets porteurs.

Il nous appartient d'être créatifs pour bénéficier de l'appui de des autorités.

Republicoftogo.com : Pour marquer votre première année d'existence, vous organisez un festival dans quelques semaines. Peut-on en savoir plus ?

Thyerry Lakougno :

Le 24 et 25 avril, un grand festival de la jeunesse se déroulera effectivement à Tsévié. Mais avant ce bouquet final, de nombreuses manifestations se dérouleront à travers tout le Togo.

Le festival est organisé autour du thème : « La jeunesse togolaise au cŒur de la réconciliation, de la paix et du développement ». De nombreux jeunes vont se produire : chanteurs, musiciens, écrivains, sculpteurs, etc…

Ils vont donner par l'image, le son, l'écriture ou la peinture, des modèles de contribution au processus de réconciliation au Togo.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.

Faussaires expérimentés sous les verrous

Faits divers

Plusieurs centaines de cartes d’identité, de passeports et de nombreux documents administratifs togolais et étrangers ont été saisis par la police.

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.