Togolais et négrier

19/03/2009
Togolais et négrier

Un citoyen togolais vivant dans le New Jersey (Etats-Unis) a admis son implication dans un trafic de jeunes femmes contraintes de travailler dans ses salons de coiffure de Newark et d'East Orange. Dereck Hounakey (32 ans), résident américain, qui comparaissait mercredi devant un tribunal fédéral a reconnu les faits et plaidé coupable. Il a également reconnu avoir eu des relations sexuelles avec certaines de ses recrues, dont une mineure.

Les juges ont indiqué qu'entre octobre 2002 et septembre 2007, au moins vingt adolescentes avaient été convoyées depuis le Togo grâce à l'établissement de faux visas de tourisme.Les jeunes filles étaient obligées de travailler sans aucun jour de congé et forcées de remettre leur salaire à Dereck Hounakey ou à sa mère.

«C'est tout simplement de l'esclavage moderne. Ces crimes ne peuvent pas être tolérés », a indiqué à republicoftogo.com, l'agent spécial William J. Hayes, responsable des services d'immigration à Newark.

Hounakey risque 5 ans de prison et 250.000$ d'amende. Le jugement sera rendu le 22 juin.

En médaillon : le « Ashleys Hair Braiding Salon », situé à East Orange, l'un des commerces tenu par Dereck Hounakey

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.