Togolais et négrier

19/03/2009
Togolais et négrier

Un citoyen togolais vivant dans le New Jersey (Etats-Unis) a admis son implication dans un trafic de jeunes femmes contraintes de travailler dans ses salons de coiffure de Newark et d'East Orange. Dereck Hounakey (32 ans), résident américain, qui comparaissait mercredi devant un tribunal fédéral a reconnu les faits et plaidé coupable. Il a également reconnu avoir eu des relations sexuelles avec certaines de ses recrues, dont une mineure.

Les juges ont indiqué qu'entre octobre 2002 et septembre 2007, au moins vingt adolescentes avaient été convoyées depuis le Togo grâce à l'établissement de faux visas de tourisme.Les jeunes filles étaient obligées de travailler sans aucun jour de congé et forcées de remettre leur salaire à Dereck Hounakey ou à sa mère.

«C'est tout simplement de l'esclavage moderne. Ces crimes ne peuvent pas être tolérés », a indiqué à republicoftogo.com, l'agent spécial William J. Hayes, responsable des services d'immigration à Newark.

Hounakey risque 5 ans de prison et 250.000$ d'amende. Le jugement sera rendu le 22 juin.

En médaillon : le « Ashleys Hair Braiding Salon », situé à East Orange, l'un des commerces tenu par Dereck Hounakey

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer.