Torture : plus jamais !

26/06/2013
Torture : plus jamais !

A l'occasion de la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture, célébrée le 26 juin, le secrétaire général des Nations Unies a engagé mercredi les États Membres à redoubler d'efforts pour venir en aide à tous ceux qui ont subi des actes de torture ou d'autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

« Cette année marque le vingt-cinquième anniversaire de la création du Comité contre la torture, qui joue un rôle essentiel dans le renforcement de l'approche axée sur les victimes de manière à ce qu'elle tienne compte de la situation particulière des femmes », affirme M. Ban dans un message.

Il a aussi souligné le rôle joué par d'autres mécanismes des Nations Unies relatifs aux droits de l'homme tels que le Sous-Comité de la prévention de la torture et le Rapporteur spécial sur la question de la torture, alors que le Conseil des droits de l'homme a adopté cette année une résolution sur la réadaptation des victimes de la torture.

Au Togo, les efforts se poursuivent pour bannir la torture. Il y a une dizaine de jours, la loi organique relative au fonctionnement de Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a été modifiée afin de permettre à l’organe d’abriter le Mécanisme national de  prévention de la torture (MNP). En outre, la CNDH sera dotée de davantage de moyens.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.