Toujours trop de violence contre les mineurs

11/12/2017
Toujours trop de violence contre les mineurs

Faire évoluer la justice tout en sensibilisant le cercle familial

La violence n’épargne pas les enfants. Des milliers d'entre-eux subissent des brutalités plus ou moins grave émanant du cercle familial ou d'étrangers. Près de 22% des filles de moins de 18 ans sont mariées de force. 

Des centaines d’enfants sont victimes chaque année de violences sexuelles, dont une majorité de filles.

Certains sont détenus par la brigade des mineurs ou incarcérés pour des faits de vols, d’agression ou de meurtres.

‘Ces chiffres nous interpellent et demandent une réponse adéquate et professionnelle qui assure aux enfants un environnement sécurisé et protecteur. Un enfant suspecté, accusé ou auteur d’une infraction n’est qu’une victime parmi d’autres. Il mérite une attention particulière au regard de leur vulnérabilité et de leur fragilité’, a déclaré lundi Isselmou Boukari, le représentant résident de l’UNICEF au Togo. Les chiffres communiqués ont été collectés par l’agence onusienne.

Le Garde des Sceaux, Pius Agbétomey, n’ignore rien de la situation. Ses services travaillent en parallèle sur deux axes. D’abord la modernisation de la justice avec une meilleure formation des magistrats ; ensuite des campagnes de sensibilisation auprès des populations pour faire comprendre que les violences contre les mineurs doivent cesser et son passibles des tribunaux. Car le problème, est souvent l’impunité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Réunion du Conseil de médiation et de sécurité à Abuja

Cédéao

Léné Dimban, l’ambassadeur du Togo auprès de la Cedeao a présidé mercredi à Abuja (Nigeria) la 28e réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Arnaques à la petite semaine

Faits divers

Pour fidéliser leurs abonnés, les opérateurs de téléphonie mobile (Moov et Togo Cellulaire) multiplient les opérations commerciales et autres jeux-concours. 

Les Togolais Drépano-solidaires

Santé

La drépanocytose est un vrai problème de santé publique. Près de 250.000 Togolais en sont victimes.

Protéger la culture immatérielle

Culture

Les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, les rituels ou l'artisanat doivent être protégés. C'est la mission de l'Unesco.