Tradition d'hospitalité

15/09/2018
Tradition d'hospitalité

Plus de 12.000 réfugiés, dont une majorité de Ghanéens, vivent au Togo

Le ministère de l’Action sociale, en collaboration avec le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), organisera du 17 au 22 septembre un recensement pour connaître le nombre de réfugiés vivant au Togo.

La première phase concernera spécifiquement les Ivoiriens vivant dans le camp d’Avepozo et la seconde s’étendra à la ville de Lomé.

Les autorités connaissent à peu près le nombre de réfugiés vivant dans le pays, mais elles souhaitent désormais avoir une photographie très précise de cette population résidant en milieu urbain.

Environ 3000 Ivoiriens sont installés dans la capitale et sa périphérie depuis 2011 ; quelques centaines ont regagné volontairement leur pays d’origine.

Selon les derniers chiffres disponibles en provenance du HCR, 12.558 réfugiés sont installés de façon permanente au Togo.

Au moins 10.000 sont des Ghanéens arrivés dans le pays il y a des décennies et totalement intégrés à la population.

Le Togo est une terre d’hospitalité. Il ne met aucune entrave à l’installation des réfugiés qui peuvent obtenir les autorisations pour travailler, envoyer leurs enfants à l’école et bénéficier du système de santé.

Les réfugiés ont plusieurs options, un retour volontaire, la réinstallation dans un pays tiers ou l’intégration dans le pays d’accueil.

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La Chine s'engage contre le paludisme

Santé

Le Togo est loin d’avoir gagné son combat contre le paludisme, mais il peut compter sur ses partenaires dont la Chine.

La FTF assure

Sport

Nouvelle saison. Le championnat de première division débute le 23 septembre avec 7 rencontres à l’affiche.

Les nouvelles tendances du tourisme mondial

Tourisme

Comme chaque année, le Togo sera présent au Salon IFTM Top Resa qui se déroule du 25 au 28 septembre à Paris.

Il est important de savoir d’où l’on vient

Diaspora

Diplômé de l’Ecole de diplomatie et de relations internationales de l’université Seton Hall,  Erick Agbleke vient de passer son été comme stagiaire à l’ambassade américaine à Lomé.