Travailler dans la sécurité

19/01/2008
Travailler dans la sécurité

« La prévention, la sécurité et la santé au travail contribuent à l'accroissement de la productivité et à l'intégration sous régionale ». Partant de ce postulat, le Bureau international du travail (BIT) organise depuis vendredi à Lomé une table ronde permettant d'élaborer des textes réglementaires qui feront partie d'un ensemble de mesures destinées à renforcer la protection sociale.

Trois pays ont été retenus par le BIT pour ces rencontres, le Togo, le Burkina et le Niger.Cette notion de sécurité et de protection sur le lieu de travail n'existe pas au Togo. Salariés du secteur privé et fonctionnaires sont, à cet égard, logés à la même enseigne.

Et la situation est encore plus alarmante dans le secteur informel.

Le souhait du BIT est que le pays se dote d'un cadre légal sur la santé et la sécurité au travail. Avec à la clé des sanctions pour les récalcitrants qu'ils soient issus du public ou du privé.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberia : optimisme des présidents du Togo et du Nigeria

Cédéao

Le processus électoral ira bien à son terme ont indiqué mardi les présidents du Nigeria et de la Cédéao.

Les ravages de la cybercriminalité

Coopération

Le Conseil de l’Entente a décidé de s’attaquer au fléau de la cybercriminalité. Les arnaques sont de plus en plus sophistiquées en Afrique de l'Ouest.

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.