Triste fin d'année pour deux trafiquants togolais

31/12/2007
Triste fin d'année pour deux trafiquants togolais

Quelque 116 kg de "cocaïne pure", un nouveau record, ont été saisis au Mali, près de la frontière guinéenne, et passeurs originaires du Togo ont été arrêtés, ont annoncé en fin de semaine dernière les services des douanes maliennes. "Nos services ont arrêté jeudi deux jeunes Togolais à Kourémalé (sud-est) en territoire malien, qui avaient dans leur véhicule, un 4X4, au total 116 kilos de cocaïne. Ils venaient très probablement de Guinée", a déclaré Abdel Karim Konaté, chef de la division recherche et intervention de la douane.

"Leur véhicule était bourré de briques de cocaïne. Ils ont des complices qui sont activement recherchés", a-t-il poursuivi."Notre dispositif de sécurité fonctionne, malgré nos maigres moyens à cette frontière (guinéenne), et nous redoublons de vigilance", a ajouté

M. Konaté, estimant la valeur de la drogue saisie à "au moins trois milliards de francs CFA" (4,5 millions d'euros).

Le mois dernier, la douane malienne de Kourémalé avait procédé à la saisie de 35 kilos de +cocaïne pure+, un record à l'époque. Deux personnes, de nationalités nigériane et togolaise, avaient été arrêtées.

L'Afrique de l'ouest est devenue ces derniers mois une importante zone de transit de la cocaïne sud-américaine qui est ensuite acheminée sur le marché européen.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.