Tristesse et sentiment de gâchis

10/01/2014
Tristesse et sentiment de gâchis

Triste anniversaire. Il y a un an, le grand marché de Kara était ravagé par les flammes. Pas un accident, pas un court-circuit, mais un incendie criminel. Les enquêteurs disposent des preuves matérielles. 881 commerçantes ont tout perdu. Leurs stocks, leurs échoppes et pour certaines des sommes importantes en espèces. 

Une messe s’est déroulée dans la matinée à la cathédrale de Kara en présence d’une foule nombreuse constituée des victimes et de leurs proches.

L’incendie du marché de Kara et de celui de Lomé, survenu le 12 janvier 2013, a constitué un coup sérieux pour l’économie du pays. Les dégâts sont estimés à 6 milliards de Fcfa.

Le gouvernement a procédé aux indemnisations à hauteur de 2 milliards et des marchés provisoires ont été aménagés dans les deux villes afin que le commerce puisse reprendre dans les meilleurs délais.

Photo : le marché de Lomé quelques heures après l'incendie

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.