Tristesse et sentiment de gâchis

10/01/2014
Tristesse et sentiment de gâchis

Triste anniversaire. Il y a un an, le grand marché de Kara était ravagé par les flammes. Pas un accident, pas un court-circuit, mais un incendie criminel. Les enquêteurs disposent des preuves matérielles. 881 commerçantes ont tout perdu. Leurs stocks, leurs échoppes et pour certaines des sommes importantes en espèces. 

Une messe s’est déroulée dans la matinée à la cathédrale de Kara en présence d’une foule nombreuse constituée des victimes et de leurs proches.

L’incendie du marché de Kara et de celui de Lomé, survenu le 12 janvier 2013, a constitué un coup sérieux pour l’économie du pays. Les dégâts sont estimés à 6 milliards de Fcfa.

Le gouvernement a procédé aux indemnisations à hauteur de 2 milliards et des marchés provisoires ont été aménagés dans les deux villes afin que le commerce puisse reprendre dans les meilleurs délais.

Photo : le marché de Lomé quelques heures après l'incendie

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.