Un Togolais blessé en Calabre

08/01/2010
Un Togolais blessé en Calabre

Des heurts ont opposé jeudi soir des policiers à des centaines de manifestants, dont de nombreux immigrés clandestins, qui protestaient dans les rues de Rosarno, dans le sud de l'Italie, faisant plusieurs blessés légers. Un ressortissant du Togo, dont on ignore l’identité, a été légèrement blessé.
Les immigrés, en majorité originaires d'Afrique et qui travaillent, souvent au noir, dans l'agriculture, manifestaient violemment dans les rues de cette petite localité de Calabre après avoir été la cible, plus tôt dans la journée, de tirs provenant d'une arme à air comprimé.
Pour protester contre cette attaque, les immigrés ont manifesté dans les rues de Rosarno, incendiant des véhicules et des poubelles et frappant avec des bâtons les maisons et les vitrines des magasins.
Pendant que le préfet local négociait avec les manifestants, un groupe d'immigrés a jeté des cailloux et d'autres objets vers les policiers qui ont répliqué en chargeant. Plusieurs manifestants ont été interpellés et plusieurs autres légèrement blessés lors de ces échauffourées.
De nombreux immigrés vivent et travaillent dans l'agriculture dans le sud de l'Italie, souvent dans des conditions très difficiles, dans des logements sans eau ni électricité, une situation que dénoncent régulièrement les organisations de défense des droits de l'homme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.