Une si longue attente

03/06/2015
Une si longue attente

Huit ans de douleur pour les familles

Huit ans après de drame de Lungi, la Fédération togolaise de football (FTF) et le ministère des Sports ont renouvelé mardi leur compassion aux familles des disparus.

Mais depuis 2007, les familles des victimes attendent toujours les indemnisations promises par les autorités de Sierra-Leone.

13 Togolais avaient péri dans le crash d’un hélicoptère à proximité de l’aéroport de Lungi en Sierra-Léone. Parmi les victimes, Richard Atipoé, le ministre des Sports. La délégation venait d’assister à une rencontre à Freetown entre le Togo et la Sierra Léone et s’apprêtait à prendre un vol pour Lomé.

L'hélicoptère MI-8 de fabrication russe, de la Paramount Airlines qui effectuait la liaison entre la capitale sierra-léonaise et l'aéroport international de Lungi, avait pris feu alors qu'il s'apprêtait à atterrir. Au total, le crash avait fait 22 morts.

Il y a 3 ans, Ernest Bai Koroma, président de Sierra-Leone, avait indiqué que l’Etat allait se substituer au transporteur et à l’assureur pour procéder aux indemnisations. Depuis, rien.

Quelques jours après l’accident, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, avait accordé une aide de près de 100 millions de Fcfa aux familles.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.