Victimes collatérales

25/10/2011
Victimes collatérales

Les habitants d’Agoè-Sivodomé (banlieue nord-est de Lomé) redoutent d’être les victimes des exercices militaires sur le champ de tir tout proche où de jeunes recrues se familiarisent au maniement des armes.

«Nous recevons des balles perdues. Nos toits sont perforés. Nous avons adressé des courriers au ministère de la Défense, à l’Etat major des forces armées, mais nous n’avons pas encore eu gain de cause », explique Kpokanu Koami, porte-parole des riverains.

Le champ de tir, jadis situé en rase campagne, est désormais cerné par les habitations en raison de l’urbanisation galopante de la capitale du Togo.

Les habitants demandent son transfert à l’extérieur de la ville vers une zone sans danger pour la population.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.

L’aéroport de Lomé teste une alternative au GPS

Tech & Web

Un nouveau  système de positionnement par satellite baptisé ‘Galileo’ sera déployé d’ici 2020 dans les aéroports africains.