Victimes collatérales

25/10/2011
Victimes collatérales

Les habitants d’Agoè-Sivodomé (banlieue nord-est de Lomé) redoutent d’être les victimes des exercices militaires sur le champ de tir tout proche où de jeunes recrues se familiarisent au maniement des armes.

«Nous recevons des balles perdues. Nos toits sont perforés. Nous avons adressé des courriers au ministère de la Défense, à l’Etat major des forces armées, mais nous n’avons pas encore eu gain de cause », explique Kpokanu Koami, porte-parole des riverains.

Le champ de tir, jadis situé en rase campagne, est désormais cerné par les habitations en raison de l’urbanisation galopante de la capitale du Togo.

Les habitants demandent son transfert à l’extérieur de la ville vers une zone sans danger pour la population.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Maroc, 16 membre de la Cédéao ?

Cédéao

Le Maroc a officiellement informé vendredi la présidente de la Cédéao de sa volonté d’adhérer à cet ensemble régional ouest-africain.

La FTF noue de nouvelles alliances

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) tente de se reconstruire après des années d’errance et de gestion calamiteuse.

Nouvelle alerte à la méningite

Santé

Depuis le 1er janvier, 201 cas de méningite ont été identifiés au Togo. Le bilan actuel est de 17 morts dans 17 districts sanitaires.

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé.