Vider la prison civile de Lomé

26/02/2008
Vider la prison civile de Lomé

Le ministre de la justice, Kokou Biossey Tozoun, a ouvert lundi au palais de la justice, une séance d'apurement des dossiers correctionnels des détenus des juridictions de Kévé et de Kpalimé. Cette opération qui vise à désengorger la prison civile de Lomé, a débuté en décembre 2007 avec l'appui financier du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme au Togo. Elle consiste à déplacer les juges de leurs localités et à les prendre en charge à Lomé pour instruire en urgence les dossiers de ces détenus afin de les fixer sur leur sort.

L'audience ouverte lundi va durer deux semaines.L'opération associe également le Barreau de Lomé dont les avocats ont accepté des honoraires forfaitaires pour ces audiences. Selon le garde des sceaux, l'opération participe à un objectif essentiel pour le gouvernement qui est d'arriver à une sorte d'aide juridictionnelle de l'Etat dont la loi a été déjà votée en 1978.

Il est maintenant nécessaire qu'un décret d'application soit pris pour faciliter la mise en Œuvre de cette aide juridictionnelle qui permettra non seulement de commettre des avocats pour les détenus indigents, mais aussi de recruter des interprètes pour ceux qui ne comprennent pas la langue des procès.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.