Violences à la frontière entre le Togo et le Ghana

25/03/2009
Violences à la frontière entre le Togo et le Ghana

Des Togolais originaires de Sarakawa ont attaqué des officiers d'immigration ghanéens à Tinjase, dans le District du Nord-Nkwanta (région de la Volta). Ils ont détruits des documents administratifs, des motos et mis le feu au bâtiment des services d'immigration. C'est le Chronicle d'Accra qui rapporte mercredi les faits. A l'origine de cette véritable opération commando, l'arrestation de deux Togolais pour entrée illégale au Ghana, dont ils exigeaient la libération.

L'incident s'est produit le 14 mars dernier ; il est confirmé par le commandant  régional de l'immigration, Francis Kpobi, qui précise que six officiers ont été blessés, dont deux sont dans un état critique.« Cette attaque est la première du genre dans la région. Nous avons de très bonnes relations avec la population du Ghana et du Togo et les services de sécurité des deux pays à la frontière coopèrent très bien. Il n'y a pas eu de provocation pour justifier cette attaque contre des fonctionnaires de police faisant normalement leur travail », explique Francis Kpobi dont les propos sont rapportés par Chronicle.

L'incident a crée un climat de panique dans la région. La police et les services d'immigration ghanéens ont renforcé leurs patrouilles le long de la frontière pour éviter de nouveaux troubles.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Combattre les causes premières de la pauvreté

Développement

Un segment ministériel du Forum politique de haut-niveau sur le développement durable s’est ouvert hier à New York.

Trouver tout de suite !

Santé

Comment trouver l’hôpital le plus proche, une pharmacie, un médecin, un spécialiste ou un laboratoire d’analyses médicales ?

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

En pointe dans l'urgence

Santé

Le Togo dispose depuis quelques semaines à l'hôpital d'Atakpamé d'une unité de traumatologie de pointe. Un film vient d'être réalisé sur ce projet mené avec Israël.