Accra accueille les Eperviers

29/05/2008
Accra accueille les Eperviers

Les Eperviers ont quitté Lomé jeudi pour Accra où ils doivent affronter samedi, les Chipolopolo de la Zambie pour le compte de la première journée des qualifications combinées à la CAN et au Mondial-2010. La plupart des "cadres" de la sélection nationale dont son capitaine, l'attaquant d'Arsenal Emmanuel Adebayor ont fait le déplacement.

"Nous allons à Accra pour mouiller les maillots, c'est-à-dire revenir au pays avec les 3 points. C'est tout", a déclaré Adebayor peu avant le départ du groupe.Les Eperviers du Togo étaient accompagnés de leur nouvel entraîneur, le Français Henri Stambouli, qui signé son contrat mercredi à Lomé avec le ministère des Sports.

"La première partie de mon job est justement de redonner confiance au groupe dans la façon de fonctionner car c'est par là que les Eperviers ont fauté quelque part. IL y a eu des manquements à tous les niveaux et aujourd'hui, il faut remettre des structures en place, un mode de fonctionnement en place.

Et sur le terrain, je pense que cela va se ressentir", a-t-il déclaré jeudi à Republicoftogo.com dans une interview exclusive.

Un groupe de supporteurs quittera Lomé vendredi pour Accra, afin de soutenir les l'équipe.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.