Accueil de star pour le Trophée du Mondial

18/10/2009
Accueil de star pour le Trophée du Mondial

A défaut d'être sélectionné pour la prochaine Coupe du monde de foot en Afrique du Sud, le Togo peut se consoler en accueillant depuis samedi et pour 24h le Trophée du Mondial qui effectue une tournée africaine. Arrivé comme une star à bord d'un avion spécialement affrêté, la statuette en or massif a été présentée au chef de l'Etat, au Premier ministre et aux diplomates.

La FIFA, Coca-Cola et la Brasserie du Bénin (qui dispose de la licence Coca Cola pour le Togo, ndlr) ont décidé d'emmener la célèbre statuette en or massif à travers 86 pays, dans le cadre d'un voyage long de 225 jours. Le trophée parcourra 134 017 kilomètres et sera présenté dans chaque pays d'Afrique, afin que tous les Africains puissent être photographiés à ses côtés et vivre une expérience unique.

Le nouveau trophée est haut de 36.8 cm, fait d'or de 18 carats et pèse 3175 grammes. Sa base comporte deux anneaux de malachite semi-précieuse, alors qu'en dessous sont inscrits les noms des vainqueurs de la Coupe du Monde de la FIFA depuis 1974.

Pour la petite histoire, le Trophée ne peut plus être définitivement gagné par un pays.

En effet, les règlements stipulent qu'il doit demeurer en la possession de la FIFA.

Les vainqueurs de la Coupe du Monde de la FIFA le conservent jusqu'à l'édition suivante, où ils se voient remettre une réplique de l'original, non pas en or massif, mais plaquée or.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Evala : clap de fin

Culture

Les luttes traditionnelles en pas Kabyè sont presque terminées. Faure Gnassingbé a assisté samedi aux ultimes rencontres.

Vous développez un projet structurant ?

Coopération

Des représentants togolais participeront du 17 au 19 septembre à Genève à la 2e conférence internationale des jeunes francophones (CJF).

26 pays représentés au prochain sommet de Lomé

Cédéao

La Cedeao et la Ceeac tiendront sommet le 30 juillet à Lomé pour discuter terrorisme et lutte contre la radicalisation. 

C'est bien, mais peut mieux faire

Uemoa

Les Etats membres de l’UEMOA doivent renforcer leurs capacités de mobilisation des recettes fiscales.