Active campagne de lobbying à Lomé

29/06/2011
Active campagne de lobbying à Lomé

Depuis le début de la semaine, les trois villes candidates aux JO d’hiver 2018 déploient tous leurs charmes pour convaincre les membres des Comités olympiques africains présents à Lomé à l’occasion de leur Assemblée générale.

Munich (Allemagne), Pyeongchang (Corée du Sud) et Annecy (France) ont impérativement besoin des voix africaines, raison pour laquelle les délégations officielles ont fait le voyage du Togo.

« L’Allemagne est une référence en matière d’organisation des JO d’hiver et le concept de 2018 se trouve être dans le prolongement de ce qui avait été déjà fait », a déclaré lundi Katarina Witt, double championne olympique et quadruple championne du monde en patinage artistique, et présidente du Comité de candidature de Munich.

Pour Charles Beigbeder (photo), président du Comité Annecy 2018, « Annecy souhaite faire partager ses extraordinaires montagnes, son hospitalité et sa passion pour le sport ».

Du côté coréen, on met en avant la candidature de Pyeongchang comme élément moteur pour développer les sports d’hiver en Asie. « La Corée a une longue expérience dans l’accueil de grands évènements internationaux et une passion de plus en plus grande de la population pour le ski et les autres disciplines comme le patin à glace ou le hockey », a indiqué Yang Ho Cho, le président du Comité de candidature.

Les villes seront fixées sur leur sort le 6 juillet prochain à Durban.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence

Sport

L'Olympiade d'échecs 2018 a lieu du 23 septembre au 8 octobre au Sport Palace de Batoumi, en Géorgie. 

Les clubs issus de la D2 créent la surprise

Sport

Le championnat de première division a débuté samedi avec 14 clubs. Gbohloesu et Sara FC, venus de la D2, se sont imposés.

L'empreinte du Togo

Culture

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a lancé un concours photos. Le vote se déroule en ligne.

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.